dimanche 2 juillet 2017

Daifuku Mochis au thé Matcha et aux fraises

Beaucoup d'entre vous ignorent que la pâtisserie japonaise regorge de véritables merveilles culinaires, au moins aussi intéressantes que les éternels Sushis et Yakitoris que l'on trouve un peu partout en France. Si vous voulez tout savoir, la première fois que j'ai porté un Mochi à ma bouche, c'était à Tokyo et j'ai trouvé ça franchement étrange, je dois bien l'avouer. Une texture assez similaire à la perle de coco chinoise mais sans la noix de coco!
Et puis je ne sais par quel étonnant mécanisme (la farine de riz gluant contiendrait-elle une substance psychologiquement addictive?), j'ai finalement aimé puis adoré la saveur toute délicate et peu sucrée de ces mignardises à la finesse incroyable. Vous imaginez bien que dès mon retour en France, j'ai voulu les reproduire chez moi mais je pensais la tâche si ardue que j'ai rapidement abandonné cette idée. Jusqu'à ce que l'occasion de participer à un cours de Daifuku Mochis se présente, dans la toute mignonne boutique Sazanka dans le 16ème arrondissement et quelle révélation! Moi qui étais persuadée que la recette était longuissime et très technique, l'affaire était en réalité pliée en moins d'une heure (voire quelques minutes si  vous remplacez la ganache au matcha comme je vous l'explique plus loin...)
La seule difficulté finalement était de trouver tous les ingrédients nécessaire et pour cela, j'ai tout commandé sur le net (ici et ) mais vous trouverez bien sûr tout ce qu'il vous faut dans une épicerie japonaise (rue Saint-Anne pour les Parisiens).
Le prochain essai sur ma liste? Une garniture à la pâte de sésame noir à la place de la ganache au matcha!



Ingrédients

Pour 12 Daifukus

200g de farine de riz gluant "Shiratamako"
120g de sucre en poudre
370g d'eau froide
QS de fécule de pommes terre ("katakuriko") ou de maïzena ou de fécule de pommes de terre

Note : on peut ajouter dans l'eau 4 cuillères à café de thé matcha dans le cas où on choisir de faire une farce différente : anko ou crème de marron par exemple ou même ganache au chocolat noir))

Ganache au thé matcha
160g chocolat blanc de couverture (bien moins sucré que le chocolat blanc ordinaire. J'utilise celui-là qui coûte moitié moins que le Valrhona et qui est top)
5g de thé matcha (une belle cuillère à soupe)
35g de beurre doux
80g de crème liquide entière

Préparation 

Peser tous les ingrédients.



Préparer la pâte à mochi :
Verser la farine, le sucre et l'eau dans un saladier et mélanger bien pour obtenir une pâte homogène.

Faire cuire au micro-ondes, puissance maximum pendant 5 minutes au total : 3 minutes tout d'abord, puis par tranches de 30 secondes en mélangeant à chaque fois (uniquement 3 minutes si vous divisez la recette par 2, comme moi).
Mélanger vivement avec une maryse.

Verser de la fécule dans 2 plats rectangulaires et placer la pâte par dessus. Saupoudrer également ses mains de fécule et étaler la pâte en 2 rectangles avec les mains farinées (attention, c'est chaud!) .
Laisser refroidir.

Préparer la ganache
Faire fondre le chocolat au bain-marie et en parallèle, porter la crème à frémissements (au micro-ondes pour moi).
Verser la crème bouillante sur le chocolat fondu en filet, petit à petit et en plusieurs fois. Mélanger vivement la ganache avec une spatule et ajouter le beurre très mou ("pommade") puis le thé matcha tamisé. Mélanger avec un fouet manuel si la texture n'est pas lisse.

Faire refroidir la ganache  en disposant le saladier dans un bac d'eau et de glaçons et en remuant continuellement avec une spatule. Si vous avez du temps, vous pouvez également filmer le saladier et le placer au réfrigérateur pendant une heure environ.

Découper chacun des 2 rectangles de pâte à mochi en 6 à l'aide de grands ciseaux.

Former des grosses boules de 40g à l'aide d'une poche a douille. Congeler ces boules de ganache pour 1 heure, ils seront plus faciles à manipuler.



Faire un creux avec un doigt dans la boule de ganache quasi congelée et disposer une fraise à cet endroit puis essayer d'emprisonner totalement la fraise dans la ganache. Vous pouvez également faire la même recette sans les fraises ou alors remplacer celles-ci par des framboises.



Saupoudrer à nouveau ses mains de fécule, prendre un morceau de pâte et placer la boule de ganache au milieu puis rabattre les 5 coins de la pâte tout autour.

Enlever l’excédent de fécule avec un pinceau et rouler les mochis obtenus dans un peu de matcha tamisé (attention,le goût est fort donc réservé aux matcha addicts! Si ce n'est pas le cas, roulez-les dans du sésame ou bien laissez les mochis natures, ça sera très bien!).

Ici sans les fraises (très bon aussi!)

Réfrigérer jusqu'au moment de servir .



Déguster rapidement! Il ne se gardent pas plus d'une journée (au frais) pour que la texture soit optimale. Passé ce délai, ils perdront en moelleux.

Note : pour une version express, remplacez la ganache chocolat blanc / matcha par des noix de pâte de haricots rouges (en supermarché japonais) congelées quelques minutes. Testé et approuvé!



 La Note des Goûteurs :18/20

2 commentaires:

Bulle a dit…

Ca a l'air tellement bon ! J'ai une passion pour les mochis et j'adore la pâte de haricots rouges, je pense que je testerai cette version simplifiée d'abord, dès que j'aurai fait un tour rue Sainte-Anne. :-)

Claire a dit…

Mais oui, c'est hyper super bon! Et la version express à la pâte de haricots rouges est au moins aussi bonne, donc fonce! Tu me diras :)

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...