samedi 24 juin 2017

L'Anthracite : le petit nouveau de la Butte aux Cailles qui ira loin!

La Butte aux Cailles, c'est mon quartier et je j'adore mais il faut le dire, il manque cruellement de bonnes tables. Alors quand un nouveau restaurant ouvre dans le coin et propose un menu plein de promesses, je fonce, évidemment. Et dans ce cas précis, je ne le regrette pas une demi-seconde!

Déjà le lieu me plait : grand, aéré, à la décoration sobre mais efficace, on s'y sent bien.

Le service est souriant, adorable et chaleureux. On ressent tout de suite l'alchimie qui opère entre les 3 associés en salle et en cuisine. 

Un petit amuse-bouche plus tard, nous entamons notre entrée : poulpe grillé et crème de butternut aux truffes. J'ai un aveu à vous faire : je ne suis pas une folle amatrice de poulpe, mais la grande aventurière que je suis décide de tenter l'expérience malgré tout. Et bien c'est bon, déroutant, intéressant en termes de saveurs et de textures.
A bas les préjugés : je suis ravie d'avoir osé l’expérience Poulpesque. 

Poulpe et crème de butternut aux truffes

En plat principal, je craque pour le pavé de cabillaud servi sur un risotto à l'encre de seiche. Je vous épargne le suspense : c'est un feu d'artifice en bouche... La chair du poisson se détache quasiment toute seule, quant au risotto, il est absolument exquis, iodé, ferme et fondant sous la dent. Une merveille!

Cabillaud, risotto à l'encre de seiche 

Je sauce gaiement mon assiette avec l'excellent pain de campagne qui provient de la boulangerie voisine. Tellement bon que je me suis rendue (en courant) dans la dite boulangerie dès le lendemain matin pour m'acheter un énorme morceau rien que pour moi.

Pain "Bucheron"

En face, le Gourmand se laisse tenter par le faux-filet maturé 21 jours, avec son délicieux jus de viande et ses petites pommes de terre mitrailles. Il trouve son plat très réussi mais son accompagnement restant finalement assez classique, il lorgne avec envie sur mon risotto ébène. Bas les pattes, je refuse catégoriquement de lui en laisser un iota! Non mais...

Faux-filet maturé 21 jours
Pommes de terre mitrailles

On pourrait s’arrêter là mais non, la carte des desserts est décidément trop tentante. Alors je craque...Et je fonds pour la tarte Tatin absolument parfaite. La portion est généreuse, les pommes ultra fondantes, la pâte brisée craquante, j'en salive rien qu'en regardant la photo tiens!
Je préfère généralement accompagner les tartes Tatin de crème fraîche plutôt que d'une boule de glace mais cette dernière, parfumée à la vanille de Tahiti est si douce et crémeuse que je déguste le tout sans moucheter.

Tarte Tatin


Mais attention, voilà que déboule The Baba au rhum. Celui-là même qui a fait aimer le Baba au Gourmand, l'homme qui a toujours clamé ne pas apprécier ce dessert.
Je dois l'avouer, il est assez dément (le Baba, pas le Gourmand).
"Pas aussi bon que celui de Cyril Lignac", me souffle le gérant, "mais on fait tout pour y parvenir". Mazette, ça promet!


Baba au Rhum

Baba au rhum

Au final, L'Anthracite est une bien belle adresse que j'ai adoré découvrir et dans laquelle je ne manquerai pas de revenir. Si les tarifs au diner tournent autour de 40 euros par tête pour un repas complet (sans boissons), les formules déjeuner à 19 et 25 euros sont de leur côté particulièrement attrayantes et permettront de se faire plaisir à moindre coût

En bref : courez-y tel un guépard aguerri... Vous risquerez fort de m'y croiser!



L'avis du Gourmand : 
Une adresse bistronomique où l'on se sent comme chez soi et ça, ça fait du bien. La cuisine y est excellente et notamment la viande maturée terriblement fondante. Pour finir, une mention spéciale pour le baba au rhum qui m'a totalement réconcilié avec les babas! Je dis bravo!


Cuisine : 4,5/5
Service : 5/5
Lieu / Ambiance : 4,5/5 
Rapport Qualité / Prix : 4/5
Avec qui? Entre amis /en amoureux /en famille / repas d'affaire

La Note finale de la Goûteuse (moi!) : 18/20


L'Anthracite
9 Rue Jean Marie Jego 
75013 Paris

mercredi 21 juin 2017

Poke Bowl au Thon mariné

J'ai récemment eu l'occasion de participer à un génialissime atelier "Poke Bowl" dans les locaux de l'Atelier 750g. L'occasion pour moi de faire de belles rencontres (je suis tombée amoureuse du Chef Christophe mais chut, pas un mot au Gourmand!), de rire, cuisiner et puis bien sûr de me régaler de nos créations salées et sucrées!
Mais tout d'abord, un petit cours de rattrapage s'impose : le Poke bowl, Kézako? Simplement un nouveau concept venu d’Hawaï qui fait SENSATION chez nos amis les bobos hipsters parisiens depuis ce début d'année 2017. Un petit nom bien étrange pour qualifier ce plat qui n'est ni plus ni moins qu'un Chirashi japonais rebaptisé : du riz, du poisson cru, des légumes et/ou des fruits frais et hop, emballé, c'est Poké (elle était facile celle-là!).

Toutes les combinaisons de saveurs sont possibles et pendant l'atelier, j'ai pu goûter à des associations inédites dont une version sucrée fruits rouges / riz au lait qui m'a particulièrement emballée. Nous avons utilisé le nouveau riz Riso Gallo, Aroma de son prénom. C'est un riz très parfumé qui se prête parfaitement à ce type de recettes. 

J'ai rapidement voulu reproduire l'exercice chez moi, en restant finalement très classique (mais efficace!) et en associant le fameux riz Aroma avec de l'avocat et du thon cru mariné dans un mélange de sauce soja et de saké.  Un petit délice frais, coloré, sain et savoureux!

PS : retrouvez mes photos de l'atelier Poke Bowl en fin d'article! De quoi vous donner de jolies idées de recettes...

 

Ingrédients

Pour 2 personnes

1 beau pavé de thon très frais ou de Bonite
1 petite botte d'oignons nouveaux ou de ciboule chinoise

Marinade : 
4 cuillères à soupe de sauce soja
4 cuillère à soupe de Mirin
4 cuillères à soupe de saké de cuisine
1 pointe de wasabi (facultatif)


1 avocat mûr à point
Une poignée d'Edamame (fèves de soja, en supermarché asiatique ou à Picard)
1/4 de concombre épépiné
Sésame blond ou doré

150g de Riz Aroma de Riso Gallo (ou riz noir Venere, ou riz japonais selon les gouts)
1 cuillère à soupe de vinaigre de riz



Préparation

Dans une casserole, porter à ébullition le riz et l'eau (2 volumes d'eau pour un volume de riz). Réduire à feu doux et laisser cuire environ 20 minutes jusqu'à ce que le riz ait absorbé toute l'eau. Ajouter le vinaigre de riz et laisser refroidir.

Mélanger tous les ingrédients de la marinade. Émincer finement le blanc et une partie du vert des oignons nouveaux et les ajouter au thon coupé en dés. Ajouter la marinade et mélanger bien.
Faire mariner le thon 30 minutes à une heure au frais et recouvert de papier film. Ajouter une poignée de sésame doré ou sésame noir dans la préparation.



Répartir le riz dans 2 bols, puis recouvrir avec le thon mariné égoutté, un avocat émincé, des Edamame écossés, un concombre épépiné et émincé finement et un trait de sauce soja. Saupoudrer le tout de sésame.

Déguster immédiatement!



Pour finir, je vous poste comme promis quelques photos de l'atelier, histoire de vous mettre en appétit... 

Ingrédients à disposition
Roses d'avocat et de mangue, tartare de saumon
2 versions Saumon cru / Avocat
Saumon mariné / lamelles d'avocat / sauce yaourt
Poke Bowl aux fruits rouges et fruits de la passion

Poke Bowls sucrés

Sur ce, je vous dit à très bientôt!

Claire au Matcha

dimanche 18 juin 2017

Glace au Yaourt extra Crémeuse

Yihaaaa, la saison des glaces est de retour! Mais existe t-il vraiment une saison des glaces d'ailleurs? Personnellement, j'en mange toute l'année qu'il pleuve ou qu'il vente, mais bon, quand il fait une chaleur caniculaire, avouons que c'est encore meilleur. Pour moi, le plaisir ultime, c'est la fraîcheur de la glace au yaourt. Et forcément, c'est aussi le parfum de glace qui se trouve le plus difficilement en grande surface, ça serait trop facile sinon...
Qu'à cela ne tienne, à moi de m'y coller! Surtout que j'ai investi dans une petite sorbetière Magimix l'année dernière, alors autant qu'elle serve à quelque chose celle-là. 
J'ai fait plusieurs essais avant d'arriver à la recette que je vous présente aujourd'hui. Crémeuse, onctueuse, à peine acidulée grâce aux zestes de citron vert, cette glace est excellente. Pour accompagner un fondant au chocolat ou un crumble aux fruits, elle fera évidemment des merveilles, mais je l'adore simplement parée de fruits rouges frais et de quelques amandes grillées, façon Frozen yogurt. Il est important d'utiliser un Yaourt grec épais de bonne qualité type Mavrommatis, Fage ou Total. Pour le reste, rien de bien compliqué, il faudra juste être patient et laisser reposer la préparation une nuit au réfrigérateur afin de laisser le temps aux arômes de s'exprimer pleinement!




Ingrédients

Pour un bac de glace (6/8 personnes)

400g de yaourt grec entier (Fage, Mavrommatis ou Total , on trouve les 3 au Monoprix!)
20 cl de crème liquide entière 
Zestes fins d'un citron vert 
Jus d'un demi citron vert 
100g de sucre en poudre 
25g de sirop de glucose ou de miel neutre
1 cuillère à soupe de lait en poudre



Préparation

Faire chauffer dans une petite casserole la crème avec le glucose, le lait en poudre et le sucre sans atteindre l'ébullition et en remuant régulièrement, jusqu'à ce que tout soit bien dissout. Ajouter les zestes fins de citron. Filmer et laisser refroidir puis réserver au réfrigérateur pour au moins 2 heures (on peut faire cette étape la veille sans problème).

Ajouter à la préparation le yaourt grec et le jus de citron vert et passer en sorbetière pour 25 minutes environ (temps variable en fonction de la sorbetière).

Déguster immédiatement ou verser dans une boîte hermétique et congeler environ 2 heures avant de déguster... C'est là qu'elle est la meilleure selon moi, même si on peut bien sûr la préparer quelques jours ou semaines à l'avance. Dans ce cas, sortir la glace du congélateur 10 à 15 minutes avant de la servir pour qu'elle s'assouplisse à nouveau.

 

 La Note des Goûteurs : 18/20

vendredi 16 juin 2017

Un After Work au Coffee Parisien

Le Coffee Parisien, c'est une institution Brunchesque à Paris.
Cet établissement s'est récemment refait une beauté et a lancé par la même occasion la formule After Work du mardi au vendredi.
Le lieu est franchement cosy avec sa petite terrasse ensoleillée et l'ambiance très "US" mais avec la touche Frenchie qui va bien. Ça me plait!

La terrasse

De 18h à 20h, on pourra se ravitailler à coup de jus frais surfant sur la tendance "healthy" et de petites choses à grignoter beaucoup moins healthy! Assiettes de frites,Tortillas au fromage fondu dégoulinant (à manger avec les doigts Svp), Onions Rings... Plus light, tu meurs à la seconde!

Assiette de Frites
Tortillas au fromage fondu
On arrose les victuailles d'un très bon jus "Minty Matcha" composé d'ananas, de pousses d'épinards, de gingembre et thé Matcha et puis aussi d'une Margarita glacée parce que voilà, j'ai soif avec cette chaleur, moi!

Jus frais

Ajoutez à cela des tarifs plutôt doux, un service jeune et dynamique, et une playlist bien sympathique. 
Conclusion de l'histoire : il serait dommage de ne visiter le Coffee Parisien que pour le Brunch du dimanche, vous ne trouvez pas?



Coffee Parisien (plusieurs adresses à Paris)
4 rue Princesse
75006 Paris

Rue Princesse

lundi 12 juin 2017

62 degrés, Livraison de plats à domicile : le Test!

Lorsque Charline m'a contacté pour me proposer de tester les plats en livraison de 62 degrés, j'ai dit OUI, avec plaisir, tant les photos des plats sur leur site mettaient en appétit. Et puis en ce moment, je n'ai le temps de rien et encore moins celui de passer 3 heures en cuisine tous les soirs. Alors forcément, avoir un bon repas tout prêt qui vous arrive tout cuit dans le bec, ça ne se refuse pas!

Le site propose un choix réduit d'entrées, plats et desserts et le menu évolue chaque jour, deux points souvent gages de produits frais. Pour chacun des mets est affiché une jolie photo, une description détaillée et le nombre de calories, ce qui peut être intéressant pour les maniacos de la balance ou tout simplement pour les personnes surveillant leur ligne à l'approche de l'été!
.
Photo et description du site

Pour mon test du jour, je choisis le créneau de livraison (20h / 20h20) et c'est à 20h tapantes que sonne mon gentil livreur, armé de mon butin.

Plats commandés


A première vue, les deux plats sont conformes aux photos affichées : plutôt alléchants!


Photo du site VS plat réel

Le Gourmand, en bon carnivore, choisit la bavette de bœuf saisie façon Tataki. Elle est accompagnée d'une salade de blé, chou Pak Choi, carottes et mangue et d'une sauce au sésame.
Il apprécie son plat et complimente la tendreté de la viande mais regrette néanmoins la présence de champignons dans l'accompagnement, ces petites bestioles pourtant inoffensives qui lui donnent des sueurs froides (le malheureux ne les avait pas vus dans la liste des ingrédients).  Après les avoir soigneusement triés, il attaque enfin le plat et le trouve bon et généreux. Il m'annonce fièrement que s'il préfère mes petits plats maison (il a plutôt intérêt, tiens!), il n'hésiterait pas à recommander ce type de mets pour les soirs de flemmardise aiguë.

Tataki de bœuf

De mon côté, je goûte le Poke bowl au saumon mariné, avocat, riz japonais, jeunes pousses d'épinards et Edamamae, qui est accompagné de sauce soja.
Je trouve celui-ci très frais, avec de bonnes proportions dans la répartition des ingrédients (autant de riz que de légumes et une quantité généreuse de saumon frais. Simple et très bon.

Poke Bowl au saumon




En dessert, j'opte pour le yaourt maison au coulis passion classique et agréable, que je trouve cependant trop cher par rapport à la quantité proposée.




Au final, j'ai vraiment apprécié ce service de livraison de plats sains et gourmands et je le recommanderai sans hésitation aux parisiens pressés et/ou affamés.

Et vous, vous avez déjà testé?Si ça vous tente, avec le code MATCHA, vous pourrez bénéficier de 5€ de réduction sur votre commande chez 62 degrés!


62 Degrés (site et application mobile)
Livraison sur Paris, St Denis, Gennevilliers, Courbevoie et Neuilly

jeudi 8 juin 2017

Pavlova aux fruits rouges

Après la polenta crémeuse, voilà une autre recette que j'affectionne tout particulièrement et dont la photo de l'époque était franchement catastrophique (je vous jure, j'avais presque honte en regardant mon article). Je tenais donc à lui offrir une petite mise en beauté, pour ne pas dire un relooking complet
 


La Pavlova est l'un des desserts que je réalise le plus fréquemment. Elle est composée d'un socle de meringue moelleuse, recouvert de chantilly maison et de fruits frais. Personnellement, je ne connais pas un être humain capable de lui résister (et ce n'est pas ma sœur numéro 4 qui me contredira, n'est-ce pas?)
Ce dessert n'a que des avantages : il fait toujours beaucoup d'effet, demande peu d'ingrédients, et qui plus est, il peut être fait la veille (sauf la chantilly et l'assemblage qui doivent être réalisés le jour même).
Selon la saison et les envies, je varie les fruits utilisés, avec une préférence pour la mangue, les fraises et les framboises. De temps en temps, je prépare également une version chocolatée, avec une meringue à base de cacao et de copeaux de chocolat. Elle sera sur le blog prochainement, donc patience (Nb : la voilà!)
Pour le moment, je vous présente la version la plus classique. La recette originale provient de la célèbre Nigella Lawson. Après l'avoir aperçue il y a quelques années dans une émission culinaire, j'avais immédiatement craqué, mais sans imaginer pour autant qu'elle deviendrait un incontournable de ma cuisine!



Ingrédients

Pour 8 personnes :

Meringue :  
4 blancs d’œufs 
240g de sucre en poudre fin
1 pincée de sel 
2 cuillères à café de Maïzena
1 cuillère à café de vinaigre blanc ou vinaigre de cidre



Garniture :
350 mL de crème liquide entière (pas allégée, elle ne monterait pas!)
2 sachets de sucre vanillé

1 cuillère à soupe de sucre glace
Fruits frais : généralement fraises fraîches et/ou framboises fraîches  ou fraises / mangue /mûres comme sur les photos
50g de chocolat noir concassé en grosses pépites (ajout personnel fortement recommandé)



Préparation

Commencer par la préparation de la meringue :
 

Préchauffer le four à 180°C.
Disposer du papier sulfurisé sur une plaque de cuisson.
Monter les blancs d’œufs en neige avec une pincée de sel, en commençant à basse vitesse puis en augmentant celle-ci progressivement.


Quand les blancs sont presque montés, commencer à ajouter le sucre tout doucement, cuillerée à soupe par cuillerée à soupe.
Continuer à fouetter jusqu'à ce que la meringue soit bien brillante. Ajouter alors le vinaigre et la maïzena et mélanger délicatement avec une spatule.

A l'aide d'une poche à douille, déposer la meringue de façon bien épaisse sur le papier sulfurisé, sous forme de couronne comme ici ou simplement sous forme de cercle ou de rectangle. Ce sera la base de la Pavlova. Former des petits dômes de meringues sur tout le pourtour (cf photo).
 
Enfourner à mi-hauteur et baisser immédiatement le four à 120°C. Laisser cuire pendant 1 heure. Elle doit être croquante à l’extérieur mais moelleuse à l’intérieur. Attendre au moins 30 minutes avant de la manipuler et de la décoller du papier.


Cette étape peut être faite la veille sans problème. 




Avant de servir : préparation de la crème et des fruits
Pour la chantilly, disposer la crème au congélateur pendant quelques minutes, elle prendra beaucoup plus facilement. La monter au batteur électrique ou au robot, et rajouter le sucre vanillé et le sucre glace à la fin.

Napper le socle de meringue posé sur le plat de service avec la crème chantilly. Recouvrir des fruits puis saupoudrer de chocolat coupé en grosses pépites. 




Couper de belles parts.C'est prêt !  

 Et pour la version miniature, c'est par là!


Déguster immédiatement ou réfrigérer (4 heures maximum pour ne pas détremper la meringue).


La note des goûteurs : 19/20  


L'avis de la Jeunesse : la Pavlova est le seul dessert (ou presque...) où l'assiette n'a pas besoin d'être nettoyée! Je m'en suis déjà occupée héhé!

lundi 5 juin 2017

La Polenta crémeuse

Je remonte cette recette postée en 2014 parce que je trouvais la photo de l'époque particulièrement affreuse et puis aussi parce que j'ai du la préparer au moins 100 fois et qu'elle méritait bien une petite remise à l'honneur...


La polenta est l'un de mes accompagnements préférés... Au restaurant! 
J'ai longtemps cherché à retrouver chez moi la texture crémeuse que j'aimais tant mais quand je demandais le secret de cette onctuosité à un restaurateur, il me répondait inévitablement : plus vous mettrez de beurre, meilleur ce sera! Admettons... Mais je vous avoue que je fais un léger blocage psychologique à l'idée de mettre 300g de beurre pour un petit accompagnement englouti en 3 minutes... Jusqu'à ce que je trouve cette recette. Plutôt légère, très savoureuse, à la texture très proche de mes attentes les plus folles... 
L'essayer, c'est l'adopter!



Ingrédients

Pour 4 personnes en accompagnement :

125 de Polenta précuite
30 cl d'eau
30 cl de lait demi-écrémé ou entier
1/2 cube de bouillon de volaille ou de légumes
30g de beurre demi-sel
1 belle cuillère à soupe de crème fraîche épaisse (ou un filet de crème liquide entière)
Un filet d'huile de truffe (ou une belle pincée de sel de truffes)
Ciboulette ciselée (facultatif)


Préparation

Faire bouillir  l'eau, le lait et le demi-cube de bouillon. Ajouter la polenta, mélanger avec une cuillère en bois et poursuivre la cuisson sur feu moyen pendant 2/3 minutes, tout en remuant.
Quand la polenta se décolle des parois de la casserole, ajouter le beurre en petits morceaux puis la crème et l'huile ou le sel de truffe. Saler et poivrer généreusement et mélanger à l’aide d'un fouet manuel pour aérer la polenta. Goûter et rectifier l'assaisonnement.
Ajouter la ciboulette ciselée. 

Vous pouvez éventuellement ajouter le parmesan à ce moment. 

Servir immédiatement, la polenta n'attend pas! 
 

La Note des goûteurs : 18/20 

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...