vendredi 27 octobre 2017

Un Déjeuner "Frenchie" au Comptoir de la Gastronomie

Aujourd'hui je vous amène déjeuner au Comptoir de la Gastronomie, une véritable institution parisienne (fondée en 1894!) du côté de Châtelet / les Halles, qui vient de rouvrir ses portes après plusieurs mois de travaux. On découvre avec enthousiasme une devanture que l'on croirait tout droit sortie d'un roman de Balzac et un restaurant bourré de charme où tout est fait maison, du foie gras de canard mi-cuit au saumon Gravlax. Du classique, certes, mais du classique diablement efficace...

Premier bon point, les formules déjeuner sont très accessibles (16 et 18 euros) ce qui en fait une table privilégiée pour les déjeuners d'affaire. Le côté très Frenchie du lieu me laisse penser qu'il ravira également les touristes gourmets désireux de découvrir un vrai bon bistrot Parisien.

Formule déjeuner

Mais je m'égare, revenons à nos moutons! Pour mon repas ce midi de semaine, ce sera un saumon Gravlax maison d'une qualité irréprochable et un œuf poché à la cuisson totalement maîtrisée, accompagné de sa garniture des sous-bois.

Saumon Gravlax

Oeuf poché et persillade de champignons

Et ce pain toasté de folie que vous pouvez apercevoir sur les deux assiettes, on en parle? Quand les bistrots parisiens "ordinaires" nous grillent trois tranches de pain de mie trop sec et l'affublent du nom de toast en s'attendant à ce que l'on crie au génie, ici, on accompagne les entrées d'un excellent pain poêlé crousti-moelleux. Simple et efficace, je vous dis!

Pain toasté crousti-moelleux

Regardez bien , il est caché sous l’œuf poché!

Le plat qui suivra, composé de ravioles de foie gras entier et poêlé (déroutant à la première bouchée, détonnant dès la seconde) copieusement arrosées d'une crème de truffes au parfum enivrant, me séduira tout autant. Pas des plus légers avec son orgie de crème, certes, mais tellement gourmand que l'on finira son assiette sans moucheter.

Ravioles de foie gras, crème de truffes


Va t-on réussir à avaler une douceur après tout ça? Après (rapide) hésitation, la réponse sera OUI, évidemment (l'extensibilité de mon estomac m'étonnera toujours!). Et pour pousser le vice jusqu'au bout, nous opterons pour un mi-cuit au chocolat accompagné de sa glace vanille. Ce dessert souvent malmené (pour ne pas dire simplement raté), est ici une ode au chocolat noir dans son plus simple appareil.

Mi-cuit au chocolat
Et son cœur coulant ...

Au final , ce fut un vrai plaisir de découvrir cette adresse dans laquelle simplicité rime avec technicité et amour du produit.

Le petit plus de la maison? Le lieu ne se contente pas d'être un bon restaurant, il fait également épicerie fine
Voilà qui est bien pratique : vous allez déjeuner en vitesse entre deux dossiers et vous quittez les lieux avec un coffret cadeau (pour l'anniversaire de belle-maman ce soir, vous savez, celui pour lequel il est fortement recommandé de ne pas arriver les mains vides?) et avec un bocal de foie gras mi-cuit (pour vous) sous le bras.

Alors, elle est pas belle la vie?

Le Comptoir, côté épicerie


Un grand merci à Anne-Laure pour l’invitation! 


C'est par là que ça se passe : 

Le Comptoir de la Gastronomie
34 rue Montmartre
75001 Paris

6 commentaires:

Bulle a dit…

J'y ai emmené mon copain l'année dernière, on avait beaucoup aimé ! C'est vrai que ces ravioles sont totalement dingues, Bernard en avait parlé sur son blog et ça m'avait bien alléchée...

barbara a dit…

quelle bonne adresse !!!! merci pour la découverte - bises et bon dimanche

Aurore a dit…

Belle adresse ! Les photos rendent justice aux plats :)

Claire a dit…

Bulle : tiens , je vais aller voir sur le blog de l'ami Bernard alors :)! C'est une chouette adresse oui, j'y amène d'ailleurs mes amis étrangers de passage la semaine prochaine!

Claire a dit…

Barbara : avec grand plaisir! A bientôt, Claire

Claire a dit…

Aurore : tout à fait :-)! Je t'embrasse, bonne journée!

Imprimer la recette

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...