lundi 27 octobre 2014

Patates Douces Confites aux Noix de Pécan et Herbes fraîches

Je vous parlais ici de ma récente découverte du chef Ottolenghi dont je suis devenue Hystérico-Fanatique après avoir déjeuné dans son établissement. Ayant adoré cette salade de patates douces, je me suis empressée de reproduire sa recette, pour le plus grand plaisir du Gourmand qui avoue, sans honte aucune, être prêt à m'échanger contre une assiette de celle-ci (même pas grande l'assiette. Si si, je vous jure...).
En plus d'être délicieuse, cette recette a l'avantage de ne pas nécessiter de corvée d'épluchage. Et oui, fini le temps oú l'on se battait pendant des heures avec Mesdames les patates pas si douces! Quand je vous dis que je l'adore cet Ottolenghi...

Si vous l'essayez, n'hésitez pas à me laisser un commentaire ici ou sur ma page Facebook.  Et pour avoir un aperçu de toutes mes recettes à venir, rejoignez-moi sur Instagram!



Ingrédients

Pour 4 personnes : 

2 très grosses patates douces ou 3 de taille moyenne
3 cuillères à soupe d'huile d'olive
3 oignons nouveaux (ou échalotes)
Quelques cerneaux de noix de pécan
Persil frais (ou surgelé)
Coriandre fraîche (ou surgelée)

Sauce 
4 cuillères à soupe d'huile d'olive extra vierge
2 cuillères à soupe rases de jus d'orange (fraîche! Pas de jus en bouteille surtout!)
1 cuillère à soupe de jus de citron
1 belle cuillère à soupe de miel d'acacia 
1 cuillère à soupe rase de vinaigre de cidre
1 pincée de piment d’Espelette
1 pincée de cannelle
Sel et poivre



Préparation

Préchauffer le four à 200°C.
Laver et sécher les patates douces. Il n'est pas nécessaire de les peler sauf si la peau est très épaisse. Enlevez simplement les parties abimées.

Couper les patates douces en gros morceaux et les enduire d'huile d'olive. Saler, poivrer, mélanger bien avec les mains pour que le tout s’imprègne bien, et enfourner pour 35 / 40 minutes en les retournant 2 fois en cours de cuisson, en mode grill ventilé.
Si vous n'avez pas ce mode, utilisez le mode chaleur tournante puis les 10 dernières minutes, passez en mode grill.

Faire torréfier les noix , au four à 180 °C pendant quelques minutes. Concasser très grossièrement.

Mélanger dans un petit bol tous les ingrédients de la sauce. Goûter et rectifier l'assaisonnement si nécessaire.

Quand les patates douces sont prêtes et crousti-fondantes, les déposer encore chaudes, dans un saladier avec les oignons nouveaux émincés, le persil, la coriandre. Verser la sauce et mélanger délicatement.

Disposer le tout dans le plat de service.

 

Laisser tiédir et servir à température ambiante. Au moment de servir, ajouter les noix de pécan.

Déguster!

Note : vous pouvez éventuellement accompagner les patates douces d'une sauce à base de yaourt grec, d'un filet de jus de citron vert et de quelques herbes fraîches mais c'est totalement facultatif!



La note des goûteurs : 18/20


L'avis du Gourmand : J'adoooooooooore les patates douces!  Cette version de patates douces confites aux noix de pécan est EXCEPTIONNELLE! Plus les bouts sont gros, plus c'est moelleux, avec un peu de croustillant grillé autour. Un pur plaisir! Je vous invite à tous les faire et à m'inviter à les manger!



mercredi 22 octobre 2014

Burrata crémeuse et ses légumes grillés

En avant première, je vous présente ma lubie du moment, j'ai nommé, la Burrata! Pour ceux qui ne la connaitraient pas (malheureux que vous êtes!), c'est un délicieux fromage, proche de la Mozzarella di Bufala, à la peau douce et soyeuse et au cœur crémeux à souhait. C'est bien simple, dès que je vais dans un restaurant italien, je ne peux m'en empêcher, j'en commande systématiquement avec plus ou moins de satisfaction car croyez-le ou non, une bonne Burrata, ce n'est pas si facile à trouver... Bon nombre de restaurants à Paris profitent d'ailleurs de la frénésie générale actuelle pour servir des Ersatz de Burrata à des prix faramineux...
Consternée par ce triste constat, et au vu de mes envies de Burrata de plus en plus fréquentes et pressantes (une vraie drogue, je vous aurais prévenu!),  j'en achète dorénavant dans ma crèmerie italienne préférée du moment : Coopérativa Latte Cisternino. Je m'y rend de préférence le jeudi, jour de l'arrivage, car disons-le nous bien, plus une burrata est fraîche, plus délectable elle sera! 
Je la sers le plus  simplement du monde avec des légumes grillés à l'huile d'olive et au basilic, et une petite salade de roquette. Accompagnée d'un bon pain frais aux céréales, il ne reste plus qu'à savourer l'instant présent... La vraie Dolce Vita en quelque sorte! 


Ingrédients

 Pour 2 personnes :

1 Burrata d'excellente qualité de 350g environ (oubliez celle du supermarché!)
1 citron
1 courgette
1 poivron rouge
1 aubergine
Roquette
Quelques tomates cerises
Tomates séchées
Basilic frais



Préparation 

Sortir la Burrata du réfrigérateur une heure avant dégustation.

Faire griller le poivron sous le grill du four pendant une vingtaine de minutes, jusqu'à ce que la peau soit noire et boursouflée. A la sortie du four, l'enfermer dans un sac plastique pendant quelques minutes. Vous pourrez alors l'éplucher facilement et le couper en lamelles.

Couper la courgette et l'aubergine en fines lamelles à l'aide d'un économe ou d'une mandoline. Les disposer dans un grand plat et les arroser avec de l'huile d'olive.
Préchauffer un grill ou une plancha (ou une simple poêle si vous n'avez pas) et faire griller rapidement les courgettes et aubergines des deux côtés.
Dans une assiette, déposer de la roquette assaisonnée d'huile d'olive et de vinaigre balsamique, ajouter quelques tomates cerises, des tomates séchées, les légumes grillés,et du basilic effeuillé.
Déposer la Burrata sur l'assiette, la quadriller et verser dessus un filet de bonne huile d'olive. Poivrer.

Déguster!

La note des goûteurs : 16/20 

mercredi 15 octobre 2014

Les Scones du dimanche matin

Les Scones, mais qu'est-ce que c'est donc? Je vous laisse visualiser : des petites "brioches" dodues  servies traditionnellement en Angleterre avec de la confiture de framboises et de la Clotted Cream...
Et par les temps qui courent, dites-le vous bien, : le Scone, c'est in! Toutes les adresses "Bobo" en proposent et on retrouve sur bien des blogs La quête du Perfect Scone : moelleux mais dense, sucré mais pas trop, gonflé mais esthétique etc etc...  Alors évidemment, j'ai essayé pas mal de recettes sans être vraiment satisfaite du résultat jusqu'à ce que je tombe sur celle-ci 
Faite en deux temps, trois mouvements, sans même nécessiter de temps de repos, elle a remporté tous les suffrages!
Le secret? Le lait fermenté, qui apporte le moelleux sans les alourdir pour autant. Mais trêve de longs discours, les photos parlent d'elles mêmes, non?



Ingrédients

Pour 8 Scones :

350g de farine blanche T45
¼ de cuillère à café de sel
1 sachet de levure chimique
85g de beurre coupé en cubes
2 cuillères à soupe de sucre 
115 ml de lait fermenté* ou ribot*
60 mL de lait demi-écrémé ou entier
1 gousse de vanille ou quelques gouttes d'extrait de vanille 
1 œuf battu pour dorer

Pour servir :
Confiture de framboise 
Crème fouettée maison
 
Note* Si vous n’avez pas de lait fermenté, utilisez du lait demi écrémé et ajoutez-y 2 cuillères à café de jus de citron ou de vinaigre blanc. Laissez reposer 5 à 10 minutes à température ambiante, mélangez. C'est prêt!


Préparation.

Préchauffer le four et la plaque de cuisson recouverte de papier cuisson à 220°C.
 
Dans un bol, mélanger la farine, le sel et la levure chimique. Ajouter le beurre en morceaux et mélanger avec les doigts pour obtenir une texture sableuse. Ajouter le sucre et mélanger.

Dans une casserole, mélanger le lait fermenté et le lait. Ajouter les grains de la gousse de vanille ou l'extrait de vanille. Mélanger et faire légèrement tiédir.
 
Faire un puits dans le bol contenant la préparation sèche, y ajouter les laits et mélanger avec la lame d’un couteau à bout rond (donc non coupant).

 

Fariner le plan de travail, y verser le contenu du saladier, pétrir en repliant la pâte plusieurs fois sur elle-même. 


Ne préparez pas la pâte à l’avance, le résultat serait moins bien!

Étaler la pâte obtenue avec le plat des mains pour obtenir une épaisseur de 4 centimètres (oui, c’est épais!) et découper des cercles de pâte avec un emporte-pièces rond de 5 cm environ de diamètre. 

Sortir la plaque du four.

Fariner un peu l’emporte-pièces si nécessaire et découper les scones d’un coup sec pour avoir ensuite une belle levée. Une fois quelques scones découpés, rassembler le reste de pâte, pétrir brièvement pour former une pâte homogène et répéter l’opération jusqu’à épuisement de la pâte.
A l’aide d’un pinceau, badigeonner le dessus des scones avec un peu de jaune d’œuf battu.

 

Enfourner pour 12 à 14 minutes à 220°C.


Déguster les scones tièdes à la sortie du four ou les réchauffer brièvement avant dégustation.

Pendant la cuisson des scones, si vous le souhaitez, fouettez de la crème liquide entière bien froide au batteur électrique ou au robot pour obtenir une crème fouettée ferme et non sucrée. 

Pour servir, couper les scones en deux, tartiner de confiture de framboise et surmonter de crème fouettée. 
Vous pouvez également les servir tout simplement avec du beurre et de la confiture, ils feront un malheur au petit déjeuner!

Ces Scones se congèlent très bien. Je vous conseille donc de congeler ceux qui ne seront pas mangés le jour même. Vous n'aurez qu'à les passer quelques minutes au four au moment voulu.


La note des goûteurs : 16/20  


samedi 11 octobre 2014

Coup de cœur Bordelais : Tante Charlotte


Décidément, vous ne pourrez pas dire que je ne vous fais pas voyager! Après Paris, Strasbourg et Londres, je vous amène aujourd'hui à Bordeaux le temps d'une délicieuse soirée chez Tante Charlotte.
C'est sur le site La Fourchette que j'ai découvert cette pépite. Le grand nombre d'avis élogieux m'a vite convaincu de tester cette adresse et je n ai pas été déçue.
L'accueil, tout d'abord, est des plus chaleureux. L'excentrique Arnaud Olivier, alias Tante charlotte (!), nous met tout de suite à l'aise. A peine arrivés, on se sent chez nous... Mais en mieux! 

Le menu à 35 euros, comprend un apéritif, une entrée, un plat, un dessert, et une bouteille de vin pour deux. C'est ce que j'appelle un très bon rapport qualité prix.
On commence le repas par une soupe froide de concombre à la fêta. Le velouté est frais, bien relevé et léger comme un nuage. J'en aurais bien repris une lichette...


On continue avec un filet de cabillaud d'une fraîcheur insolente. Le poisson est parfaitement cuit et
accompagné de pâtes fraîches et d'une excellente sauce à la vanille. L'ensemble est absolument divin.


A ce stade, nous commençons à caler mais quand notre hôte nous présente les spécialités de la maison, j'ai nommé les charlottes, on craque évidemment.
Et on aurait tort de de s'en priver : la charlotte aux poire et au caramel est à se taper le cul par terre. On lèche nos assiettes sous le regard bienveillant de Tatie charlotte.

Charlotte poire / caramel : photo prise sur la page Facebook du restaurant car à ce stade de la soirée, il commençait à faire bien trop sombre pour mon malheureux Iphone

Après un dîner aussi réussi, une question me brûle les lèvres : on retourne quand à Bordeaux ??? 



Cuisine : 4/5
Service : 5/5 
Lieu / Ambiance : 5/5 
Prix : 4/5 

Avec qui? En amoureux / entre amis

La Note finale de la Goûteuse (moi!) : 18/20


 

L'avis du Gourmand : Une très belle aventure Bordelaise! La nourriture est très généreuse tout en étant fine et gourmande. Que dire de l'ambiance?! Avec un Arnaud Olivier débordant d'énergie et de conseils, aucun risque de s'ennuyer! Je recommande!

  





Tante Charlotte
7 rue des Bahutiers 
33000 Bordeaux                                              

mercredi 8 octobre 2014

Tarte Amandine aux Poires et au chocolat

La reine des tartes a encore frappé! Non pas que je sois monomaniaque ou si peu, mais c'est vrai que depuis que j'ai découvert la pâte sucrée de Pierre Hermé, je ne me lasse pas de la revisiter avec mille et unes garnitures classiques ou plus innovantes.
Pour cette fois-ci j'ai choisi de l'associer à une crème aux amandes généreuse, des poires fondantes et des pépites de chocolat au lait pour la petite touche gourmande qui change tout.

C'est une recette totalement improvisée et pourtant, je l'ai trouvée tellement bonne qu'elle s'est hissée directement dans mon top 3 des tartes du moment (avec la tarte à la rhubarbe et la tarte aux fraises)!

Servez-la froide ou tiède avec les pépites de chocolat encore fondantes, accompagnée d'une boule de glace vanille et laissez la magie opérer...



Ingrédients

Pour une tarte moyenne de 22/24 cm de diamètre environ :

1 pâte sucrée de Pierre Hermé, ou autre pâte de votre choix de type pâte minute ou une pâte feuilletée pur beurre du commerce

Garniture :
 6 poires bien mûres
100g de beurre très mou
90g de sucre

1 sachet de sucre vanillé
100g de poudre d'amandes
2 œufs

120g de chocolat au lait (ou de chocolat noir)
2 gouttes d'amande amère

Extrait de vanille 
Une poignée d'amandes effilées (facultatif) 




Préparation

Préchauffer le four à 200°C.

Couper le chocolat en grosses pépites.

Étaler la pâte sur environ 3 mm entre 2 feuilles de papier sulfurisé (astuce très pratique!). 
Foncer un moule à tarte avec la pâte puis replacer au frais pour 15 minutes minimum ce qui permettra à la pâte de ne pas se rétracter à la cuisson. Piquer à la fourchette.

Travailler le beurre mou (surtout pas fondu!) en "pommade" avec une cuillère à soupe. Incorporer les sucres, la poudre d’amande, les œufs et 2 gouttes d'amande amère. Ajouter éventuellement quelques gouttes d'extrait de vanille.
Mélanger jusqu'à obtenir une crème homogène. Ajouter enfin 100g de pépites de chocolat et verser la préparation sur le fond de pâte.

Éplucher les poires et les couper en deux ou en 4, retirer le cœur puis couper les quartiers ou demi-poires en lamelles assez fines. Disposer harmonieusement sur la crème d'amande. 
Rajouter les 20g restants de pépites chocolat sur la tarte. 

Saupoudrer enfin d'une poignée d'amandes effilées (facultatif)



Enfourner dans le bas du four, pendant 30 à 35 minutes environ, jusqu'à ce que la tarte soit dorée et les poires fondantes.  

Lorsque la tarte a refroidi, saupoudrer d'un voile de sucre glace avec une passoire.



Déguster!

 


La note des goûteurs : 18/20 

L'avis du Gourmand : Fondant à souhait, un vrai plaisir gustatif! Le Gourmand rajouterait même encore du chocolat!

dimanche 5 octobre 2014

Les Choux de Marceline

Ma grand mère est une cuisinière hors pair. Il suffit que je pénètre dans sa cuisine, avec son odeur si caractéristique, pour que je retombe en enfance, et me remémore tous les plats réconfortants qu'elle me concoctait... 
Et comme toute Mémé qui se respecte, Marceline a des classiques (dont les tartelettes au thon, aux oignonsla glace aux amandes ... ) qu'elle peut faire et refaire sans que jamais, au grand jamais, on ne se lasse! Ces choux font partie de ces intemporels. Elle nous les sert, tantôt salés garnis de mousse de thon ou de saumon  fumé, tantôt sucrés sous forme de diaboliques profiteroles...
Le secret de leur dôme gonflé : dès qu'il sortent du four, ils atterrissent immédiatement au congélateur pour éviter qu'ils ne retombent. Vous avez des doutes? Attention à vous, vous risqueriez de vexer la mémé! Essayez, vous m'en direz des nouvelles... 

Si vous l'essayez, n'hésitez pas à laisser un commentaire ici ou sur ma page Facebook. Et pour avoir un aperçu de toutes mes recettes à venir, rejoignez-moi sur Instagram!

Version salée à la crème d'avocat et saumon fumé

Ingrédients 

Pour une trentaine de choux (selon la taille) :
1 verre d'huile végétale neutre, de tournesol par exemple (pas d'huile d'olive) (=150 mL) 
2 verres d'eau (=300 mL)
3 verres de farine = 265g de farine (T55 ou T45 sinon)
8 œufs moyens 
1 cuillère à café de sel
1 cuillère à soupe de sucre


Note : 1 verre = 150 ml 


Préparation 

Préchauffer le four à 230°C. 
Faire bouillir l'eau, l'huile, le sel et le sucre dans une casserole.
Hors du feu, ajouter la farine d'un seul coup et remuer énergiquement avec une cuillère en bois.
Remettre sur feu moyen et faire sécher quelques minutes en remuant constamment, jusqu'à que la pâte se décolle des parois de la casserole. Cette étape est indispensable à la réussite des choux.

Verser la préparation dans le bol du robot muni de la feuille (ou robot multifonction avec une lame basique, ou encore à la main avec une cuillère en bois!) et ajouter les œufs un à un en mixant entre chaque ajout. Avant de rajouter le dernier œuf, regarder la texture qui ne doit surtout pas être liquide pour obtenir des choux qui se tiennent. Il est possible qu'il ne soit pas nécessaire de  rajouter celui-ci.
)
Avec une poche à douille (ou un sac congélation ou 2 cuillères à café!), former des petits tas sur deux plaques recouvertes de papier sulfurisé. 

A l'aide de vos doigts mouillés, lissez la pointe des choux pour avoir un rendu bien rond..


Enfourner, et baisser immédiatement la température du four à 200°C, et laisser cuire 30 minutes environ.
Quand les choux sont cuits et bien dorés, les congeler immédiatement, sur une assiette plane. 
Au bout de 30 minutes, les transférer dans un sachet congélation.  
Vous pouvez également les congeler directement dans un sachet mais dans ce cas, ne fermez le sachet qu'au bout de 30 minutes pour ne pas que la chaleur ramollisse les choux.


Note : je fais toujours cuire une plaque après l'autre pour assurer la réussite des choux!

30 minutes avant de servir, laisser décongeler à température ambiante puis enfourner pour 5 minutes à 200°C, pour leur rendre leur croustillant.

Garnir au gré de vos envies!

Vous pouvez les laisser au congélateur pendant plusieurs semaines sans aucun problème!



La note des goûteurs : 19/20 

jeudi 2 octobre 2014

Houmous Maison

Dans la famille des tartinades, je vous présente mon petit chouchou, j'ai nommé le houmous! Le souci, c'est que le houmous du commerce est assez chargé en huile, et par conséquent, il  a tendance à rester sur l'estomac (surtout quand on s'enchaîne 4 tartines à la suite...). Quand on le fait maison , on se rend compte qu’il n’est pas du tout nécessaire d’y mettre une grande quantité de matières grasses et surtout, que sa préparation est extrêmement facile et rapide (surtout si on utilise des pois chiches en bocal comme moi!) ! 
À recommander absolument à tous les amoureux de l’apéritif!


Ingrédients 

Pour un grand bol de Houmous 

1 bocal de pois chiches en verre (400g environ de pois chiches égouttés)
2 cuillères à soupe bombées de Tahina (crème de sésame) de bonne qualité (en magasin oriental)
3 cuillères à soupe d'huile d'olive extra vierge 
1 bonne pincée de cumin 
1 à 2 gousses d'ail épluchées et dégermées (selon votre goût)
Le jus d'un citron 
Un filet d’eau (5 cuillères à soupe environ)

Note* : il est préférable d’utiliser des pois chiches en bocal plutôt qu’une boîte de conserve.

 

Préparation 

Rincer les pois chiches et les égoutter soigneusement. Les éplucher (c’est mieux si votre mixeur est peu puissant mais si vous avez un bon blender ou mixeur, ce n’est pas nécessaire!) 

Verser tous les ingrédients à part l'eau dans le mixeur ou le blender, saler et poivrer, et mixer rapidement puis rajouter l'eau petit à petit (environ 5 cuillères mais ajustez la quantité!) jusqu'à obtenir une consistance crémeuse.
Goûter et ajuster l'assaisonnement. Rajouter éventuellement un peu de jus de citron, cumin etc... 
Vous pouvez éventuellement y ajouter quelques feuilles de coriandre si vous aimez.

Au moment de servir, verser un filet d'huile d'olive et une pincée de paprika ou de Zaatar si vous avez.

Note : vous pouvez évidemment utiliser 200g de pois chiches secs que vous laisserez tremper 12h, avant de les faire cuire pendant 1 heure et de les éplucher, ça n'en sera que meilleur!





La note des goûteurs : 17/20 

Imprimer la recette

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...