samedi 22 décembre 2018

Financiers, Ma Recette Fétiche

De temps en temps, ça ne fait pas de mal de cuisiner des valeurs sûres, vous ne trouvez pas?

Pour moi, le financier, c'est exactement ça. Un délicieux classique qui n'a pas besoin d'en faire des tonnes pour être irrésistible. On le sert avec un bon café ou une tasse de thé et puis c'est tout.

Et vu qu’on est en plein dans les cadeaux gourmands, je me suis dit qu’il était grand temps que je vous présente ma recette favorite, accompagné de tous mes petits secrets pour les réussir à tous les coups.

Reste plus qu'à se régaler mais pour ça, vous devriez vous débrouiller très bien tout seul!



Ingrédients

Pour une vingtaine de financiers

4 blancs d’œufs (à température ambiante, c'est mieux!)
50g de farine T55 (ou T45)
65g de poudre d'amandes (ou poudre de noisettes)
150g de sucre glace
100g de beurre doux (ou demi-sel)
Quelques gouttes d'extrait de vanille

Préparation

Préchauffer le four à 215°C

Préparer le beurre noisette : faire fondre le beurre à feu doux dans une petite casserole, tout en remuant régulièrement pendant plusieurs minutes avec une cuillère en bois. 
Il doit "chanter" puis diffuser un agréable parfum de noisette, d'où son nom!
Couper le feu et  passer au chinois pour se débarrasser des impuretés (ou à travers une petite passoire).

Faire torréfier les amandes en poudre sur une plaque recouverte de papier sulfurisé, à 160°C pendant une dizaine de minutes en remuant de temps en temps pour uniformiser la torréfaction. Réserver. 

Note : Attention, les amandes ne doivent pas brûler! Juste légèrement griller pour faire ressortir tous leurs parfums!

Dans un saladier tamiser le sucre glace, le sucre vanillé et la farine. Tamiser également la poudre d'amandes grillée et refroidie (s'il reste quelques morceaux d'amandes, ce n'est pas grave du tout!) et ajouter dans le saladier.
Ajouter les blancs d’œufs préférablement battus légèrement à la fourchette (on ne veut pas de blancs en neige!) puis ajouter le beurre noisette.

Remplir, quasiment à ras bord, les moules à financiers en silicone ou beurrés et farinés, puis saupoudrer selon les envies de pistaches, amandes effilées, pépites de chocolat ou éclats de pralines roses

Note : si vous n'avez pas de moules à financiers, vous pouvez sans problème utiliser des moules à muffins. Il faudra légèrement adapter la cuisson selon la taille des moules.

Enfourner à 215°C pendant 10 minutes environ. Surveiller la cuisson, les financiers doivent être joliment dorés.

Laisser totalement refroidir puis disposer dans une boîte en métal hermétique. Les financiers se conservent parfaitement pendant plusieurs jours.

Déguster!

 

La Note des Goûteurs : 16/20

lundi 10 décembre 2018

Saint-Jacques poêlées, Sauce aux fruits de la passion

Si comme moi, vous êtes un amateur de Saint-Jacques, vous serez probablement d'accord avec moi sur ce point : nul besoin de trop en faire pour sublimer ces grandes dames. Un passage express à la poêle, un accompagnement savoureux et une petite sauce bien balancée et voilà, vous obtenez un fabuleux petit plat.

En voici ici l'illustration parfaite. J'ai en effet bidouillé une sauce aux fruits de la passion qui s'est merveilleusement bien accordée avec mes belles Saint-Jacques ramenées tout droit de chez le poissonnier (mais si vous utilisez des surgelées, ça marchera tout aussi bien!).

Cette sauce simplissime m'a tellement séduite que je l'ai refaite quelques jours plus tard pour accompagner un saumon mi-cuit et il est possible que je la mette au menu des fêtes de fin d'année,
assortie de pommes duchesses ou d'une purée de patates douces...

Avis aux amateurs d'exotisme et de simplicité, cette recette est pour vous!


Source : Inspirée de la recette de Noisette 

Ingrédients

Pour 2 personnes 

10 noix de Saint-Jacques fraîches

Sauce passion : 
1 fruit de la passion bien fripé (signe de maturité!)
2 cuillères à soupe de vinaigre balsamique blanc
2 cuillères à soupe d’huile d’olive fruitée

1 cuillère à café de poivre de Timut ou autre bon poivre de qualité
1 pincée de fleur de sel



Préparation

P
réparez la vinaigrette en mélangeant le jus et les graines du fruit de la passion avec le vinaigre balsamique blanc, l’huile d’olive et une touche de fleur de sel. Goûtez et rectifiez l’assaisonnement au besoin.

Poêler les saint jacques sur feu vif, et dans une poêle très chaude, pendant 30 secondes de chaque côté, avec un peu de beurre et/ou d'huile neutre.

Disposez les Saint-Jacques sur les assiettes de service, arroser de vinaigrette au fruit de la passion. Terminez en parsemant le tout de poivre concassé et d'une pointe de fleur de sel.

Déguster! 



La Note des Goûteurs : 17/20

vendredi 7 décembre 2018

Torsades Feuilletées au Fromage

A la recherche d'idées chic et choc pour un apéritif, pourquoi pas pour les fêtes de fin d'année qui arrivent à grand pas? Vous êtes au bon endroit!

Ces torsades au fromage entrent en effet directement dans mon top des recettes apéritives simples et sans chichi (avec les roulés feuilletés au Boursin et les sablés au parmesan que je ne présente plus!).

Franchement, avouez que ces petites choses craquantes sont plus sympathiques que les feuilletés tous secs vendus dans le commerce, non...?

Alors à vous de jouer, c'est bientôt l'heure de l'apéritif!



Ingrédients

Pour une petite douzaine de feuilletés

1 pâte feuilletée pur beurre* du commerce ou maison
20 g de beurre fondu
Comté ou emmenthal râpé
Sésame grillé
1 jaune d’œuf  battu délayé avec un peu de lait ou d'eau (pour dorer)

Note * : je vous conseille la pâte feuilletée Picard qui est pour moi l'une des meilleures dans le commerce. Mais si vous avez la chance de trouver de la pâte feuilletée Francois, c'est le top du top...
Dans tous les cas, vérifiez toujours qu'elle soit pur beurre pour assurer un beau feuilletage.

 

Préparation

Si la pâte n'est pas pré étalée, étaler la pâte en un grand carré.
Sinon, couper simplement le cercle de pâte pour en faire un carré grossier. Conserver les chutes pour en faire des torsades supplémentaires.

Étaler un peu de beurre fondu au pinceau sur la pâte. La fermer en deux et appuyer fermement pour sceller les 2 moitiés. Dorer au jaune d’œuf puis saupoudrer de fromage râpé et de sésame.

Couper des bandes de pâte de 3cm de large environ puis les torsader (en attrapant les 2 extrémités et en les tournant) et les placer une plaque recouverte de papier sulfurisé.
Dorer à nouveau au jaune d’œuf (délayé avec un peu de lait ou d'eau) et saupoudrer de fromage râpé et de sésame.



Enfourner pour une vingtaine de minutes à 200°C. Surveiller!

Déguster bien chaud!



la Note des Goûteurs : 16/20

dimanche 2 décembre 2018

Entremets Crousti-Moelleux Chocolat / Noisettes

Je le sais : vous adorez le chocolat.
Pour preuve, dès que je poste une recette cacaotée, le nombre de vues du blog explose comme par magie.
Alors pour vous (évidemment!), j'ai élaboré une recette chocolatée, festive et pourtant excessivement simple. Elle est composée d'une base de dacquoise ultra rapide, d'un croustillant feuillantine (plus facile, tu meurs) et d'une mousse au chocolat préparée très simplement avec quelques ingrédients de base.

En résumé, trois textures pour trois fois plus de plaisir et avec zéro stress par dessus le marché!

Parole de Claire au Matcha, vous obtiendrez des Waouhhhhhhh puis des Mmmmmmhhh suivis des "ON VEUT LA RECETTE!!!".

Mon conseil du jour : gardez-la pour vous et faites mine d'être un grand pâtissier le temps d'un repas, ça restera notre petit secret...  

 

Ingrédients :

Pour un cercle de 19/20cm de diamètre, 8 personnes

Dacquoise :
110g poudre de noisettes grillées (ou noisettes torréfiées et pelées mixées finement)
105g de blancs d’œufs
105g sucre en poudre 

Croustillant Feuillantine
150g de praliné en pâte maison (clic) ou du commerce (clic)
55g de crêpes dentelles émiettées

Mousse au chocolat : 
200 g de bon chocolat noir (à 60% de cacao ici)
50 g de beurre ou margarine

270 mL de crème liquide entière très froide
2 gros œufs
2 cuillères à soupe rases de sucre glace



Préparation

Réaliser le biscuit dacquoise 
Préchauffer le four à 180°C. 
Monter les blancs d’œufs en neige avec une pincée de sel. Lorsqu’ils sont presque fermes, ajouter le sucre doucement, petit à petit, en continuant à battre jusqu'à obtenir une texture meringuée. Incorporer la poudre de noisettes et mélanger à l’aide d’une maryse en soulevant bien le mélange. 



Verser dans un cercle non beurré de 20 cm, sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.  
L'idéal est d'avoir un cercle extensible car la dacquoise va légèrement se rétracter à la cuisson et le montage se fera dans un cercle de 19 cm.



Enfourner environ 20 minutes à 180°C. Les bords et le dessus doivent être dorés mais le centre doit rester moelleux au toucher. 
Laisser refroidir, passer un couteau fin sur le pourtour puis décercler délicatement.

Préparer la mousse :
Faire fondre le chocolat et le beurre au bain-marie ou au micro-ondes.
Battre au batteur électrique les œufs et le sucre pour que le mélange devienne mousseux Y ajouter le chocolat fondu et bien mélanger le tout (toujours au batteur électrique) pour avoir une préparation homogène.

Battre la crème liquide très froide (je la place toujours 10 minutes au congélateur afin qu'elle monte bien) en chantilly. Ajouter délicatement et progressivement la chantilly à la préparation au chocolat à l’aide d’une spatule.

Préparer le croustillant :
Mélanger dans un bol le praliné (rapidement assoupli au micro-ondes si besoin) et les crêpes dentelles émiettées.

Assemblage :
Disposer la dacquoise sur une assiette. Étaler le croustillant par dessus avec une spatule puis l'entourer d'un cercle de 19 cm de diamètre (tapissé de rhodoïde si vous avez, pour garantir un démoulage net). Verser délicatement la mousse par dessus et lisser à la spatule.

Réfrigérer pour au moins 12 heures. Décercler et décorer à votre convenance.J'ai ici fait des décors en chocolat mais on peut simplement faire des copeaux de chocolat à l'aide d'un économe, saupoudrer de pistaches ou d'amandes effilées grillées, planter des bâtonnets de poires et/ou des biscuits croquants de type tuiles aux amandes... Amusez-vous!

Déguster!

J'aime le servir avec des lamelles de poires légèrement citronnées et avec une boule de glace vanille pour équilibrer le côté très chocolaté mais faites comme bon vous semble!

 



La Note des Goûteurs : 18/20

samedi 1 décembre 2018

CONCOURS : une Pochette à repas BOÏDI à gagner!!

Il y a quelques semaines, j'ai été contactée par Nam, la créatrice de Boïdi, qui m'a proposée de découvrir sa toute nouvelle marque de pochettes à repas design.

Son idée :  proposer des sacs déjeuners isothermes, étanches, lavables ET surtout élégants, afin de démocratiser l'apport des repas faits maison au bureau.

Étant de nature aussi gourmande que coquette, j'ai tout de suite été emballée par ces produits aussi pratiques qu'esthétiques. 


Ça vous plait? Ça tombe bien car j'ai aujourd'hui envie de vous chouchouter en vous faisant gagner un sac Boïdi histoire de crâner un peu devant vos collègues ébahis. 


Pour participer, c'est tout simple :
1) Laissez-moi un petit commentaire en dessous de cette publication et invitez un ami à participer
2) Likez ma page Facebook (si ce n'est pas déjà fait!) et la page de Boïdi
3) Partagez ce concours sur votre compte Facebook et/ou Instagram



Je tirerai au sort le nom du gagnant le 25 Décembre à 18h

Plus une minute à perdre, votre cadeau de Noël vous attend!

 

 

A bientôt,

Claire au Matcha

mardi 20 novembre 2018

Les Biscuits Shortbread

Une amie m'a récemment demandé une recette de sablés pour un goûter d'anniversaire et je me suis rendue compte à mon grand étonnement que je n'avais effectivement jamais posté de recette de biscuits sablés classiques sur ce blog.

Pour réparer cette grossière erreur, je vous donne aujourd'hui une de mes recettes de sablés fétiches, j'ai nommé les Shortbreads. Ce sont des biscuits friables, croquants et délicieusement fondants sous le palais, qui plaisent généralement aux petits comme aux grands gourmands! 

Je vous conseille vivement de ne pas omettre la touche de fleur de sel qui joue ici à merveille son rôle d'exhausteur de goût.

Une recette simple et efficace comme je les aime!

PS :  pour d'autres recettes d'excellents biscuits, filez voir ces amarettis aux noisettes ou encore cette recette de cookies de folie (vanille ou tout chocolat!)!


Ingrédients

Pour une quinzaine de sablés

150g de farine blanche type T55 (ou 75g de farine et 75g de maïzena)
50g de sucre glace
100g de beurre très mou mais pas fondu (à température ambiante ou passé rapidement au micro-ondes en mode décongélation)
1 belle pincée de fleur de sel



Préparation

Préchauffer le four à 170°C, chaleur tournante

Travailler rapidement le beurre mou dans un petit bol avec une cuillère ou une spatule. Il doit être "pommade".

Au batteur électrique ou dans le bol du robot muni de la feuille, battre le beurre mou (mais surtout pas fondu!) avec le sucre glace pour obtenir un mélange crémeux.

Ajouter la farine (et éventuellement la maïzena) tamisée(s) et la fleur de sel et mélanger à la spatule ou avec la feuille du robot pour avoir une boule.
Former une belle boule avec les mains.



Abaisser la pâte au rouleau sur environ 1 cm d'épaisseur (oui, c'est épais) entre 2 feuilles de papier sulfurisé ou entre 2 feuilles en silicone de type exopat.

Congeler pour environ 10 minutes.

Sortir la pâte du congélateur et découper des formes à l'aide d'emporte-pièces.
Piquer les sablés de façon régulière avec un cure-dents ou un pic à brochettes.



Enfourner pendant 10 à 13 minutes à 170°C, ils doivent rester assez blancs.



Laisser totalement refroidir avant de déguster ou conserver dans une boîte métallique!



La Note des Goûteurs : 16/20

vendredi 16 novembre 2018

Mousse au Chocolat au Jus de Haricots Rouges

Si on m'avait dit un jour que j'associerais chocolat et haricots rouges dans une recette sucrée, je crois bien que je ne l'aurais pas cru...
Et pourtant, après la mousse au chocolat au jus de pois chiches dont je vous parlais ici, il m'est venu l'idée de la décliner en utilisant le jus d'une boîte de haricots rouges.

Alors j'ai tenté, sans trop savoir à quoi m'attendre et Oh joie, j'ai obtenu des "blancs en neige" absolument superbes, avec un petit goût sucré très agréable en bouche.

Ni une ni deux, j'ai réalisé des mousses au chocolat que j'ai agrémentées de gourmandissimes noix de pécan caramélisées.

Et ce fut DÉLICIEUX. Mais vraiment délicieux, je ne m'en remets pas.
Pour être tout à fait honnête, le côté végan de la chose m'importe peu mais l'absence d’œufs crus va permettre aux intolérants et aux femmes enceintes de se régaler sans complexes et ça, c'est vraiment chouette.

A tester absolument, ne serait-ce que pour faire deviner l'ingrédient secret à vos convives!


Ingrédients

Pour 4 personnes

250g de jus de haricots rouges (= le jus d'une grosse boîte de conserve ou d'un bocal. Ça ne marche pas avec des haricots rouges cuits maison!)
100g de chocolat noir
150g de chocolat au lait*
2 cuillères à soupe de purée de noisettes (Si vous n'en avez pas, remplacez-la par la purée d'amandes ou bien par du beurre ou de la margarine)

Noix caramélisées : 
50g de sucre en poudre
1 grosse poignée de noix de pécan ou autres fruits secs

Note* : Vous pouvez n'utilisez qu'un seul type de chocolat, selon vos goûts. J'aime mélanger chocolat au lait et chocolat noir dans cette recette mais je varie en fonction de mes envies et de mes placards!  

 

Préparation

Faire fondre le chocolat au bain-marie avec la purée de noisettes (ou équivalent). Laisser refroidir quelques minutes.



Verser le jus de haricots rouges dans un saladier.

 

Fouetter avec un bon batteur électrique (qui doit être assez puissant*) ou mieux, avec un robot équipé du fouet, en commençant à vitesse modérée et en augmentant rapidement la vitesse à vitesse élevée. 
Cela peut prendre quelques minutes (c'est bien plus long que pour des blancs d’œufs, c'est tout à fait normal)
On obtient un beau bec d'oiseau. 

Note* : Si vous avez un batteur électrique peu puissant qui ne monte généralement pas les blancs d’œufs en neige assez fermes, ça ne marchera pas (encore moins qu'avec des blancs d’œufs en tous cas)! Pareil pour le Thermomix qui n'est pas adapté.

 

Ajouter en plusieurs fois les "blancs" en neige"  au chocolat fondu et mélanger très délicatement tout en soulevant la masse.



Verser la mousse dans des verrines ou dans le saladier de service. Réfrigérer pour au moins une heure.

Préparer les noix caramélisées :
Dans une petite casserole sur feu moyen/fort, préparer un caramel à sec en 4 fois (clic sur cette recette pour les explications détaillées). Quand le caramel est blond, ajouter les noix et mélanger bien pour les enrober de caramel. Si le sucre cristallise et fait des morceaux, remettre le tout sur le feu quelques instants pour le reliquéfier.Verser sur du papier sulfurisé.
Saupoudrer d'une pincée de fleur de sel (facultatif) puis laisser totalement refroidir.
Concasser grossièrement (pas trop finement, ce serait dommage!).
Réserver jusqu'au moment de servir



Servir les mousses au chocolat saupoudrées de  noix concassées



 

La mousse se conserve plusieurs jours sans problème puisqu’elle ne contient pas d’œufs crus. Par contre, saupoudrer avec les noix de pécan au dernier moment afin qu'elles conservent tout leur croquant!

Déguster!



La Note des Goûteurs : 17/20

lundi 12 novembre 2018

Risotto de Petit Epeautre au Potimarron et Noisettes grillées

Le risotto, voilà un plat qui ne m'a jamais réellement enthousiasmée. Je le trouve généralement trop mou, trop "pâteux" et sans grand relief gustatif!

Pourtant, il y a quelques mois, le risotto de boulgour (clic!) m'a fait changer d'avis et m'a d'ailleurs tellement ravie qu'il fait désormais partie de mes grands classiques culinaires.

Et voici aujourd'hui que débarque un nouvel ovni dans le monde des risottos: le risotto de petit épeautre.

Contrairement au riz, nul besoin de verser le bouillon louche par louche. Le plat réussira quoiqu'il arrive, tout en conservant sa texture ferme et fondante. De leur côté, le parmesan et la burrata crémeuse apporteront une bonne dose de gourmandise.
Pour la garniture, j'ai ici choisi de marier potimarron et noisettes grillées mais on pourra très bien imaginer une version printanière aux asperges ou une version festive aux morilles.

Ce qu'il faut retenir de tout ça, c'est que le risotto et moi, nous sommes définitement réconcilliés... 

Une petite merveille!



Ingrédients

Pour 2 personnes

100g de petit épeautre*
40g de parmesan (à la coupe, pas de parmesan en poudre ici!)
1 petit verre de vin blanc sec
500 mL de bouillon de légumes chaud
2 oignons nouveaux 
Une belle poignée de persil plat 
1 noix de beurre ou margarine

1 petit potimarron (il vous en restera probablement un peu!)
1 poignée de noisettes torréfiées

Topping : Burrata ou straciatella ou mozzarella bufala en morceaux ou une quenelle de fromage frais ou de chèvre frais (facultatif mais très appréciable!)

Note* : Attention, la quantité de petit épeautre par personne est réduite (50g) car la garniture est ici très copieuse (Potimarron en bonne quantité, burrata...). Si vous prévoyez une garniture plus légère comme des champignons, augmentez la quantité de petit épeautre à 75g par personne et adaptez la proportion de bouillon en fonction.


Préparation 

Préparer le potimarron rôti :
Préchauffer le four à 200 °C
Laver et frotter le potimarron puis le sécher et le couper en 2 et retirer les graines.  
Il n'est pas nécessaire de l'éplucher! 
Couper en gros cubes et  disposer en une couche sur une plaque recouverte de papier sulfurisé en essayant d'éviter que les morceaux se touchent entre eux.les disposer dans un bol. Arroser d'un filet d'huile d'olive et saupoudrer d'une petite pincée de cannelle (facultatif), de sel et de poivre. Mélanger bien avec les mains, pour imprégner les légumes du mélange.
Enfourner le potimarron pour une trentaine de minutes à 200°C en mode grill ventilé en retournant 2 fois.

Si vous n'avez pas la fonction "grill ventilé", vous pouvez faire cuire le potimarron 25 minutes en mode chaleur tournante et en fin de cuisson, réglez le four en position grill pour faire"croustiller les cubes de potimarron.



Préparer le risotto :
Préparer le bouillon en faisant bouillir 500 mL d'eau puis en y rajoutant une cuillère à soupe de bouillon de légumes (ou un cube).

Émincer finement le blanc des 2 oignons nouveaux et faire revenir dans une grande casserole ou faitout avec un filet d’huile d’olive. Ajouter le petit épeautre et bien remuer. Quand le tout est bien enrobé, ajouter le verre de vin blanc et laisser le vin s'évaporer.  
Si vous préparez le plat à l'avance , vous pouvez vous arrêter ici et reprendre 40 minutes avant le service.

Ajouter le bouillon de légumes bien chaud, mélanger et couvrir la casserole pour une cuisson à feu moyen / doux pendant 30 à 40 minutes en remuant de temps en temps (jusqu'à ce qu'il n'y ait presque plus de liquide dans la casserole et que le petit épeautre soit ferme et fondant.)

Une fois l’épeautre cuit, il n'y donc a quasi presque plus de liquide dans la casserole. Couper le feu et ajouter le parmesan coupé en tous petits morceaux (ou râpé) et  la noix de beurre.

Poivrer, ajouter le persil ciselé et le vert émincé des 2 oignons nouveaux. Mélanger, couvrir et réserver pendant 5 minutes (feu éteint), à couvert, pour que toutes les saveurs se mélangent.

Ajouter enfin une partie des cubes de potimarron, éventuellement recoupés en 2 et mélanger encore.

Repartir le risotto dans 2 assiettes creuses, recouvrir avec quelques morceaux supplémentaires de potimarron, de noisettes torréfiées et d'un peu de persil frais ciselé.



Placer au centre de chaque assiette une cuillerée de mozzarella crémeuse (burrata ou straciatella).
Ce "topping" est totalement facultatif mais rend le plat encore plus gourmand... A vous de voir!

Déguster immédiatement!

 

La Note des Goûteurs : 18/20

Imprimer la recette

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...