jeudi 26 septembre 2019

Blinis de Pommes de Terre

Suis-je la seule à me retrouver régulièrement avec de gigantesques restes de pommes de terre cuites sous le bras? Que ce soit pour pour une salade de pommes de terre, une raclette ou pour des Pommes Duchesses ou Dauphines, rien à faire, il m'en reste toujours 10 fois trop!

C'est en partant de cette désolante constatation que j'ai décidé de redonner une nouvelle vie à mes patates défraîchies en les transformant en appétissants blinis, ces petites choses qui font toujours un ravage, accompagnés de tartinades diverses et variées. Bien m'en à pris car ce fut vraiment délicieux, servi avec du fromage fouetté aux herbes et du saumon fumé (avec un savoureux petit goût de Bibeleskas, référence que seuls les Alsaciens comprendront!).

Tellement délicieux que j'en ai refait une fournée la semaine suivante, cette fois-ci accompagnée d'un écrasé d'avocat au citron vert et d'un oeuf mollet coulant!

Au final, si dans mon répertoire bliniesque, il y avait déjà les excellents blinis vite faits bien faits et les divins blinis à la levure de boulanger... Et bien maintenant, il y aura également les blinis de pommes de terre! Et mon petit doigt me dit que mes restes de pommes de terre seront désormais utilisés à bon escient...

 

Ingrédients

Pour 2 personnes en plat principal ou 4 personnes en entrée 

250g de pommes de terre cuites (poids sansla peau)
125g de lait fermenté ou ribot ou 125g de lait + 2 cuillères à café de jus de citron (voir Note*)
75g de farine type (T55 ou T45)
1/2 sachet de levure chimique
2 œufs
Le vert de 2 oignons nouveaux (ou quelques tiges de ciboulette)

Note* : le lait fermenté se trouve facilement au rayon frais en grande surface ou en épicerie orientale.  Si vous n’en avez pas, utilisez du lait demi écrémé et ajoutez-y 2 cuillères à café de jus de citron. Laissez reposer 15 minutes à température ambiante, mélangez. C'est prêt! 


Préparation

Écraser les pommes de terre à la fourchette et placer dans un saladier. Tamiser au dessus la farine mélangée à la levure puis mélanger, toujours avec une fourchette. Saler et poivrer.

Dans un grand bol, fouetter les œufs et le lait fermenté. Verser cette préparation sur le mélange aux pommes de terre et mélanger le tout avec une cuillère à soupe. Ajouter enfin le vert émincé des oignons nouveaux ou la ciboulette ciselée.

Réserver au frais, recouvert de papier film pendant 1 heure (facultatif). 



Préchauffer une poêle anti-antiadhésive et la huiler légèrement avec un sopalin. Quand la poêle est bien chaude, faire cuire les blinis en versant des louches de pâte.



Retourner dès que des petites bulles se forment et faire cuire la deuxième face. Baisser le feu si les blinis dorent trop vite et huiler régulièrement la poêle avec du sopalin.



Déguster avec du fromage fouetté à l'ail et aux herbes (type Madame Loik ou Tartare ou Boursin) et du saumon fumé ou avec la garniture / tartinade de votre choix. Ils sont également délicieux avec un écrasé d'avocat au citron surmontés d'un oeuf mollet coulant!.



Note : on peut sans problème les réchauffer à la poêle au moment de servir s'ils sont préparés un peu à l'avance.

La Note des Goûteurs : 16/20

vendredi 20 septembre 2019

Gâtocrumb aux Quetsches ou Le Gâteau Crumble aux Fruits!

En ce moment, je profite au maximum des dernières quetsches et prunes diverses. En tarte rustique (clic), en gâteau moelleux (clic) ou juste poêlées et servies avec une mousse de yaourt, tout y passe! 

Aujourd’hui, c’est avec une recette toute simple, mais diablement efficace, que j’ai eu envie de sublimer ces fruits délicats. Je vous présente donc en exclusivité... Le Gatôcrumb (oui, j’invente des petits noms loufoques pour mes recettes maintenant!).

Le principe : une pâte à mi-chemin entre gâteau et crumble qui fera à la fois office de socle mais également de "topping" croquant surplombant une belle couche de fruits doucement confits au four.

On obtient au final un gâteau très gourmand, qui fera fureur au goûter, au petit-déjeuner ou en dessert (avec une belle boule de glace ou une quenelle de crème fraîche dans ce cas!)! Et la bonne nouvelle du jour, c'est qu'on pourra adapter la recette avec tous les fruits possibles et imaginables, qu'ils soient frais et / ou surgelés!

De mon côté, mes prochains Gâtocrumbs seront certainement aux pommes et aux framboises puis aux fraises et à la rhubarbe l'été prochain... Je salive déjà rien que d'y penser!


Source : recette librement adaptée du blog d’Hervé cuisine et du site Américain The Smitten Kitchen

Ingrédients

Pour 8 personnes : moule rectangulaire de 20 x3 0 cm environ 

600g environ de quetsches (poids dénoyauté) ou autres fruits frais et / ou surgelés ou mélange (pommes + framboises ou rhubarbe + framboises ou rhubarbe + fraises par exemple ou 100g de compote de pommes + 2 pommes coupées en fines lamelles + cannelle)
Une belle pincée de cannelle (uniquement dans la version quetsches ou pommes)
300g de farine
1/2 sachet de levure chimique 
70g de poudre d amandes + 30g de poudre de noisettes (ou 100g de poudre d’amandes sinon)
100g de cassonade ou sucre roux
70g de sucre en poudre (+ ou - selon les fruits, voir Note1)
Une pincée de vanille en poudre
130g de beurre froid en morceaux 
2 œufs
25g d’amandes + 25g de noisettes (ou uniquement amandes ou noisettes)

Note 1 : Adaptez la quantité de sucre blanc en fonction des fruits et de vos goûts : pour un Gatôcrumb aux fruits rouges ou rhubarbe / framboises par exemple, rajoutez 20g de sucre dans la pâte + 2 cuillères à soupe directement mélangées aux fruits.

Note 2 : si vous utilisez des fruits congelés comme des framboises, ajoutez-les encore congelées dans le gâteau. Si vous prenez des pommes ou des poires, coupez-les en tous petits morceaux pour qu'ils fondent bien à la cuisson.



Préparation

Préchauffer le four à 180°C, en mode chaleur tournante si possible.

Mélanger les ingrédients secs (farine + levure, poudre d'amandes et de noisettes, vanille, sucre et cassonade) dans le bol du robot muni de la feuille ou dans un saladier avec une cuillère à soupe

Ajouter le beurre froid en morceaux et mélanger, au robot ou bien du bout des doigts pour sabler le mélange, comme pour un crumble classique.




Ajouter les 2 œufs l’un après l’autre, en continuant à mélanger de la même façon et sans trop insister . On obtient une pâte amalgamée entre crumble et pâte à gâteau (cf photo).


Couper les fruits en petits morceaux et les mélanger avec une belle pincée de cannelle (si quetsches comme ici ou pommes), ou bien avec 2 cuillérées de sucre si on choisit des framboises ou autres fruits moins sucrés.
Tapisser le moule beurré de papier sulfurisé en le faisant dépasser.

Tasser un peu plus de la moitié de la pâte au fond du moule avec les doigts, sur 1 cm d’épaisseur environ.


Ajouter les morceaux de fruits éparpillés puis le reste du crumble en grosses miettes et les amandes et noisettes très grossièrement concassées.

Enfourner environ 35 à 45 minutes à 180°C.


Note : Si le Gatôcrumb n’est pas assez doré, augmentez la température du four à 200°C les 5 dernières minutes.



Attendre qu'il tiédisse avant de démouler en soulevant délicatement le papier sulfurisé et découper en carrés.



Déguster seul ou avec une boule de glace vanille ou une quenelle de crème fraîche!



La Note des Goûteurs : 17/20

mardi 17 septembre 2019

Tatin de Poivrons à la Tapenade et Chèvre Frais + Pâte à Tarte IG Bas

Vous l’avez sans doute remarqué, mon été aura été sous le signe de la tarte. Il faut dire que ce plat représente pour moi le repas ensoleillé par excellence, servi très simplement avec une belle salade (et un petit verre de rosé accessoirement mais chuttt)!).

Ici, je vous présente un merveilleux mélange de deux de mes recettes favorites, j'ai nommé la Tatin de tomates confites et la tarte aux poivrons et fromage frais. Oui, c’est donc une Tatin de poivrons, chèvre frais et tapenade qui est à l’honneur aujourd’hui! 

J’en ai préparé deux versions et toutes deux ont été largement validées pour ne pas dire acclamées par mes goûteurs préférés. La première est faite sur une base de pâte feuilletée, plus présentable et plus croustillante (et aussi plus rapide, préférant acheter une très bonne pâte feuilletée dans le commerce plutôt que d’y passer des heures...) et est idéale quand on a des invités à bluffer avec trois fois rien!

La deuxième est plus légère car préparée avec une pâte à tarte à indice glycémique bas, mais n'est pas moins délicieuse pour autant. Elle est par contre plus friable et plus « sablée » en bouche. C’est ce qui fait son charme mais forcément, elle a un aspect plus rustique à la présentation.

En l’occurrence, j’ai adoré les deux versions donc je vous laisse vous faire votre propre avis, en fonction de votre temps et de vos envies!


Ingrédients 

Pour un moule de 20 à 23 cm de diamètre (3 à 4 personnes en plat principal, 6 personnes en entrée)

4 gros poivrons de différentes couleurs ou 5 moyens ou poivrons rouges uniquement
Environ 50g + 75g de chèvre frais (ou autre fromage type mozzarella bufala ou fêta ou autre)
Environ 70 à 80g de tapenade noire (j'ai ici utilisé l'excellente tapenade de l'Huilerie Richard!)
Quelques feuilles de Basilic (facultatif)

1 pâte feuilletée pur beurre*

OU une pâte légère IG Bas : voir recette en fin d'article

Note* : je vous conseille la pâte feuilletée Picard qui est pour moi l'une des meilleures dans le commerce. Mais si vous avez la chance de trouver de la pâte feuilletée François, c'est le top du top... Dans tous les cas, vérifiez toujours qu'elle soit pur beurre pour assurer un beau feuilletage.

Note 2 : vous pouvez également utiliser une pâte brisée classique faite maison (clic!), ou encore une pâte minute (clic!))



Préparation 

Couper les poivrons en deux dans le sens de la hauteur, ôter les graines et le pédoncule. Les déposer sur la plaque du four recouverte d'une feuille de papier sulfurisé, côté peau vers le haut.
Les faire griller à 210°C en mode grill (ou chaleur tournante sinon) jusqu’à ce que la peau soit noire et boursouflée.
Les sortir alors du four et les enfermer dans un sac de congélation ou un sachet fermé puis laisser refroidir. Quand les poivrons sont froids, les peler puis les couper en lamelles. 

Note : Cette étape peut se faire la veille sans problème. Dans ce cas, réfrigérer les poivrons dans le jus restant pour ne pas qu'ils se dessèchent.

Dérouler la pâte feuillletée ou préparer la pâte IG Bas (ou la pâte brisée  classique ou pâte minute.

Préchauffer le four à 180°C.

Huiler le moule au pinceau avec de l'huile d'olive. Presser délicatement puis essuyer les lamelles avec de l'essuie-tout pour enlever l'excédent d'humidité puis les déposer joliment dans le moule en alternant les couleurs et en serrant bien. Ajouter le reste de lamelles par dessus.

 

Émietter environ 50g de chèvre frais sur les poivrons.


Étaler la tapenade sur la pâte en laissant les bords libres. Placer la pâte, face tapenade vers le bas, contre les poivrons et le chèvre. Rentrer délicatement les bords en dessous des poivrons, à l'intérieur du moule.

Note : si le moule est trop grand par rapport à la quantité de poivrons, coupez simplement un cercle de pâte plus petit et rentrez bien les bords en dessous (cf photo). C'est bien meilleur ainsi : mieux vaut une tarte plus petite mais généreuse, qu'une tarte toute raplapla! 


Piquer la pâte avec une fourchette et enfourner à 180°C jusqu’à ce que la pâte soit cuite et dorée : 25 à 30 minutes pour la tarte feuilletée et 35/40 minutes pour la pâte IG bas.

A la sortie du four, passer un fin couteau autour de la tarte, poser une grande assiette sur la tarte et démouler d’un coup sec. Si quelques poivrons sont restées accrochées dans le fond du moule, le replacer sur la pâte ni vu ni connu.

Au moment de servir, disposer les 75g de chèvre restants sur la tarte et ajouter éventuellement quelques feuilles de basilic frais ciselées. Servir avec une salade verte si le cœur vous en dit!



Déguster rapidement ou réchauffer au four au moment de servir!

Recette de la pâte à tarte Ig bas :

50g de poudre d’amandes 
150g de farine d’orge mondée (on la trouve facilement sur internet ou en magasin bio) ou farine d'épeautre complète ou farine de petit épeautre
1/2 sachet de levure chimique 
75 mL eau tiède (=75g)
60 mL d'huile d’olive (=50g) ou huile neutre type mélange 4 huiles ou huile de tournesol
Une pincée de sel 
Une pincée de thym séché (facultatif)

Note : pour une tarte sucrée, préférer une huile neutre, rajouter 1 belle cuillère à soupe de sucre et enlever le thym.

Mélanger tous les ingrédients dans l’ordre rapidement et sans insister au robot multifonctions ou au robot pâtissier muni de la feuille ou simplement avec une cuillère à soupe puis à la main jusqu’à obtenir une boule grossière. Ne pas trop la travailler.

 



Étaler (pas trop finement) entre deux feuilles de papier sulfurisé. 


Note : on peut aussi filmer la boule de pâte aplatie pour une utilisation ultérieure dans les 24h ou pour une congélation. 



Et voilà, la pâte est prête à être utilisée! Réfrigérer le temps de préparer la garniture. 

Note : Pas de panique si elle s'émiette un peu lorsqu'on l'étale et la dispose sur les poivrons, on rafistolera simplement le tout et ça ne se verra pas du tout après cuisson!


A Table! 



La Note des Goûteurs : 18/20

vendredi 13 septembre 2019

Tarte "Bouquets de Roses" aux Légumes

Voici une nouvelle tarte de fin d’été, qui épatera vos convives tant elle est jolie à regarder avec toutes ses lamelles de légumes superposées. Elle est composée d’un appareil à base de chèvre frais ou de Boursin selon les goûts, de mon éternelle pâte minute craquante et dorée et de fines lamelles de courgettes et de carottes.

Rien de bien compliqué malgré les apparences mais pas des plus rapides, je vous l'accorde!
Le plus longuet dans cette histoire : découper les légumes (étape bien sûr plus rapide avec un robot ou un spiralizer!) et surtout disposer tout ce beau monde sur la tarte!

C'est le moment de s’armer de patience et de réveiller l’artiste qui sommeille en vous!



Ingrédients

Pour un  moule de 20 à 23 cm cm de diamètre (augmentez les proportions si le moule est plus grand!)

Pâte minute*
125g de farine blanche type T45 ou T55
125g de farine de blé semi-complète ou farine d'épeautre complète ou semi complète (ou uniquement farine blanche sinon)
100 mL d'huile neutre type tournesol ou mélange 4 huiles(=80g environ)
80 mL d'eau (=80g)
1 cuillère à café de levure chimique
1 cuillère à café de sel

Garniture
3 carottes
3 courgettes fermes
20cl de crème liquide entière
75g de chèvre frais + 1 gousse d’ail pressé ou 80g de Boursin cuisine sinon
2 gros œufs
Une dizaine d'olives noires coupées en petits morceaux (facultatif)
Une dizaine de feuilles de basilic ciselé

Note : il est possible de remplacer la pâte minute par une pâte feuilletée du commerce. Dans ce ce cas optez par exemple pour une  pâte feuilletée Picard ou Toupargel en rouleau qui figurent pour moi parmi les meilleures dans le commerce. Vérifiez toujours qu'elle soit pur beurre pour assurer un beau feuilletage.



Préparation

Préparer la pâte minute :  
Préchauffer le four à 180°C.
Dans une boîte avec couvercle, mettre les ingrédients dans l'ordre noté ci-dessus en finissant par le sel. Fermer et secouer énergiquement horizontalement 5 ou 6 fois, puis secouer verticalement. C'est prêt! Rassembler en une boule grossière. 
Retrouvez la vidéo de la recette sur la page Facebook!

  

Garnir le cercle à tarte posé sur une plaque recouverte de papier sulfurisé ou le moule à tarte huilé (avec une feuille de papier sulfurisé dans le fond) et étaler directement la pâte avec les mains (il ne faut pas l'étaler au rouleau avant)
Piquer avec une fourchette et précuire à blanc pendant environ 9 minutes à 180°C. Sortir du four.

Éplucher les carottes et jeter les extrémités des courgettes et des carottes. Couper finement les légumes à l’aide d’une mandoline, d'un robot ou d'un spiralizer avec l'accessoire tagliatelles (ou d’un économe mais c'est beaucoup plus long!).
Faire à peine précuire 2 minutes à la vapeur les lamelles de carottes et de courgettes (facultatif).

Fouetter vivement les 2 œufs avec le chèvre frais ou le boursin et la crème. Ajouter le basilic ciselé, les olives en petits morceaux et si besoin l'ail pressé. Saler et poivrer

Rouler les lamelles de légumes sur elles-même de façon à former des roses et disposer harmonieusement sur la tarte. Verser l'appareil par dessus.
A l'aide d'un pinceau (ou d'une cuillère!), badigeonner les fleurs d'un filet d'huile d'olive. Saupoudrer éventuellement d'un peu de sésame.

Enfourner environ environ 35 minutes à 180 °C puis 5 minutes en mode grill si les légumes ne sont pas assez dorés.



Déguster chaud, tiède ou froid!



La Note des Goûteurs : 16/20

jeudi 12 septembre 2019

Raviolis au Pesto, Tomates confites et Cerneaux de noix : la Recette Express des soirs de semaine!

Contrairement aux apparences, je n'ai pas si souvent que ça le temps ou l'envie de passer 3 heures en cuisine, particulièrement en semaine après une longue journée de travail. C'est pourquoi l'option "pâtes" revient régulièrement à ma table, pour le plus grand plaisir du Gourmand, grand adorateur de Pasta (mais n'est-ce pas le commun de tous les hommes? Vaste question!).

Un bon traiteur italien se trouvant à quelques pas de chez moi, j'ai cette fois-ci acheté des raviolis frais au basilic, un morceau de parmesan et un petit pot de pesto et puis j'ai bricolé cette assiette de pâtes fraiches qui s'est révélée être vraiment délicieuse! En même temps, au vu des ingrédients utilisés, vous êtes d'accord que je ne prenais pas trop de risques...

Quoiqu'il en soit, si vous souhaitez tester cette "recette" qui n'en est pas vraiment une et que vous n'avez pas d'épicerie italienne dans votre périmètre, les ravioles au rayon frais en supermarché feront très bien l'affaire. De même , si vous trouvez des tomates confites déjà préparées et de qualité, votre assiette sera probablement tout aussi bonne (ou presque!) qu'avec des tomates confites faites maison comme ici.

Bref, ne vous compliquez pas la vie et surtout faites-vous plaisir! 


Ingrédients

Pour 2 personnes 

250g à 300g de raviolis basilic / pignons ou autres raviolis de votre choix ou simplement 250g de pâtes
100g de pesto maison (excellente recette ici!!!) ou du commerce de très bonne qualité (acheté chez le traiteur italien)
Une poignée de noix (ou autres fruits secs type noix de cajou ou pignons de cèdre ou de pin)
Un morceaux de parmesan à la coupe (bien meilleur que le parmesan déjà râpé)
Quelques feuilles de basilic frais

Tomates confites* maison ou du commerce 
8 tomates rondes ou allongées (ou 300g de tomates cerises)
3 ou 4 cuillères à soupe d'huile d'olive
Thym frais ou séché
3 gousses d'ail
2 cuillères à café de sucre en poudre
1 cuillère à café de sel

Note* : on peut aussi acheter des tomates confites déjà préparées pour aller encore plus vite! Dans ce cas, optez pour un produit de qualité, de préférence, acheté au marché ou chez un traiteur Italien.



Préparation

Faire torréfier les noix sur une plaque recouverte de papier sulfurisé pendant une dizaine de minutes. Concasser grossièrement et réserver.

Préparer les tomates confites :
Préchauffer le four à 180°C.
Couper les tomates en 4 ou en 8 selon la taille, enlever les pépins et sécher avec de l'essuie-tout. Les placer sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.

Note : Si vous utilisez des tomates cerises, coupez-les simplement en 2, pas besoin de les épépiner!

Saupoudrer du sel, du sucre, de l'ail réduit en purée ou finement émincé et arroser généreusement de thym puis d'huile d'olive. Mélanger délicatement avec les mains.
 Disposer les tomates, face bombée contre la plaque et enfourner pour 45 minutes à une heure à 180°C. Surveiller bien : si les tomates dorent trop, baisser la température du four à 160°C au bout de 25 ou 30 minutes de cuisson, voire avant selon le four.




Faire cuire les ravioles dans un grand volume d'eau salée. Verser le pesto dans une petite casserole, le faire légèrement chauffer et ajouter les pâtes égouttées ainsi que 3 cuillères à soupe d'eau de cuisson. Ajouter les tomates confites dans la casserole et mélanger délicatement..

Verser le tout dans deux assiettes creuses préalablement chauffées (ça refroidit vite!), ajouter les noix concassées et saupoudrer chaque assiette de copeaux de parmesan fraîchement râpés.
Ajouter enfin du basilic frais ciselé.

Déguster immédiatement!



La Note des Goûteurs : 17/20

lundi 9 septembre 2019

Carrés au Citron et aux Amandes

Aux débuts de mon blog, je vous proposais des carrés au citron meringués qui avaient beaucoup plu à mon assemblée de goûteurs exigeants (pour ne pas dire sacrément râleurs...!).

J’ai aujourd’hui eu envie de décliner cette recette mais aussi de la simplifier au maximum. Du coup, j'ai supprimé la meringue et le trop plein de sucre qui va avec et j'ai ajouté de la poudre d'amandes à la base sablée, particulièrement goûteuse grâce à cette petite touche en plus. Enfin, j'ai remplacé le beurre de la garniture au citron par de la crème liquide, qui a apporté à la fois douceur et rondeur, pour un résultat onctueux à souhait tout en conservant le côté acidulé qu’on aime tant.

Au final, un vrai petit plaisir extrêmement simple à réaliser et idéal en dessert, à l’heure du goûter ou bien en cadeau gourmand



Source : recette inspirée du joli blog Tartine Jeanne et de ma recette de carrés au citron meringués

Ingrédients 

Pour un un petit moule rond de 18 cm ou un cadre ou un moule rectangulaire de 20 X 15 cm ( environ 6 personnes)

Fond sablé :

75g de farine (type T55 ou T45)
75g de poudre d’amandes 
75g de beurre très mou, en "pommade" (mais surtout pas fondu) ou margarine
30g de sucre glace 

Garniture au citron :
Jus de 2 citrons juteux + 1 demi citron (pas de jus de citron en bouteille!)
Zestes fins d'un citron (idéalement faits à la microplane)
2 œufs 
90g de sucre en poudre
10cL de crème liquide entière à 30% de MG


Amandes effilées
Une poignée de poudre d'amandes supplémentaire

Note : Pour un grand moule rectangulaire  de 20 X 30cm, doublez toutes les proportions de pâte et de garniture!!



 

Préparation

Préparer la base (à la main ou au robot muni de la feuille)

Préchauffer le four à 180°C

Mettre du papier sulfurisé dans le petit moule légèrement beurré et le faire dépasser pour faciliter le démoulage (même s'il est en silicone mais de toute façon, l’idéal est d'utiliser ici un moule classique), ou bien disposer un cadre ou un cercle sur une plaque couverte de papier sulfurisé. On peut aussi utiliser un moule à fond amovible et dans ce cas, on placera
seulement un disque de papier sulfurisé dans le fond du moule .

Note : Si vous utilisez un cadre ou un cercle plutôt qu'un moule, il est plus prudent de le rendre hermétique en entourant l'extérieur de papier aluminium!).

Mélanger la farine, la poudre d’amandes et le sucre glace. Incorporer le beurre très mou et travailler rapidement la pâte avec la feuille du robot ou à la main.

Étaler et tasser bien le mélange dans le fond du moule.

Enfourner 15 minutes à 180°C jusqu’à ce que le dessus blondisse légèrement. Laisser refroidir puis saupoudrer d'un fond de poudre d'amandes.

Préparer la garniture :


Presser le jus des 2,5 citrons. Battre rapidement les œufs avec le sucre au batteur électrique pour qu'ils blanchissent un peu. Incorporer le jus de citron et les zestes de citron. Ajouter la crème liquide et mélanger avec une cuillère à soupe.
  
Diminuer la température du four à 150°C. 



Verser le mélange au citron sur le fond précuit en enfourner à nouveau 30 minutes à 150°C. 



Laisser refroidir totalement avant de démouler délicatement. Placer au frais au moins 4 heures (au moins une nuit idéalement). Couper en carrés lorsque le gâteau est bien froid.

Recouvrir d'amandes effilées torréfiées (au four ou à la poêle sans matières grasses) et saupoudrer légèrement de sucre glace à l'aide d'une petite passoire.


  
Conserver au frais. Ce gâteau se prépare la veille ou 2 jours avant sans soucis.



Déguster!

La Note des Goûteurs : 16/20

Imprimer la recette

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...