samedi 30 janvier 2016

Gratin de ravioles saumon et courgettes

En ce moment, entre les températures glaciales et le manque de temps, j'ai envie de plats rapides et réconfortants.  Du coup, quand j'ai aperçu un paquet de ravioles du Dauphiné dans mon supermarché, je me suis dit que c'était l'occasion rêvée de tester un nouveau plat qui ne fait pas du tout partie de mes habitudes alimentaires : le gratin de ravioles. Les recettes que j'ai trouvées sur la toile ne contenaient que des ravioles, de la crème et du fromage, mais je n'ai pas pu m’empêcher d'y ajouter une touche de saumon fumé et quelques lamelles de courgettes (on ne se refait pas!)! J'ai obtenu un plat tout simple, mais franchement délicieux, aussi bien le jour même que le lendemain, réchauffé au four quelques instants...  Cela m'a donné envie de tester d'autres variantes, avec différentes associations d'ingrédients (fondue de poireaux et saumon frais; tomates séchées et fromage de chèvre, Butternut et comté...). Cette recette est donc la première d'une longue lignée! A suivre!

Si vous l'essayez, n'hésitez pas à laisser un commentaire ici ou sur ma page Facebook.  Et pour avoir un aperçu de toutes mes recettes à venir, rejoignez-moi sur Instagram!




Ingrédients

Pour un petit plat à gratin (3 personnes )

Préparation : 5 minutes

1 paquet de ravioles du dauphine : 4 plaques
160g de saumon fumé (4 tranches)
1 courgette
Ciboulette fraîche (facultatif)
60g de comté râpé (pas d'emmenthal, ça serait beaucoup moins bon..)
20 cl de crème liquide entière ou légère à 12 ou 18% de Mg

 

Préparation

Préchauffer le four à 180°C.

Émincer finement la courgette à la mandoline, à l'économe ou au robot.



Si vous n'avez pas de mandoline ou de robot, coupez la courgette en julienne (fins bâtonnets) et faites-la revenir quelques instants à la poêle avec un peu d'huile d'olive.

Dans un petit plat à gratin, (si le plat est trop grand, ne le remplissez qu'en partie!), verser un fond de crème, et disposer une plaque de ravioles par dessus. Recouvrir de lamelles de saumon fumé et de lamelles de courgettes crues (ou de julienne cuite!), puis d'un filet de crème liquide et de ciboulette ciselée. Recommencer l'opération jusqu'à épuisement des ingrédients. Recouvrir la dernière couche de raviole du reste de crème liquide et de comté râpé.



Enfourner pour environ 30 minutes à 180°C. Le gratin doit être bien doré.



 Déguster avec une salade verte!




La Note des Goûteurs : 17/20


  

lundi 25 janvier 2016

Fondant au chocolat meringué aux noix de pécan

Rappelez-vous : je vous avais déjà présenté l'année dernière ce fameux fondant au chocolat meringué qui avait fait fureur!
Ici, il a été sublimé par quelques noix de pécan torréfiées, et son look a été un peu peaufiné, mais sinon, même recette, même facilité de réalisation et surtout même plaisir à la dégustation! Pour reprendre les mots d'un des goûteurs de cette seconde version : "c'est un vrai paradis en bouche!"... A tester de toute urgence!

Si vous l'essayez, n'hésitez pas à laisser un commentaire ici ou sur ma page Facebook.  Et pour avoir un aperçu de toutes mes recettes à venir, rejoignez-moi sur Instagram!



Ingrédients

Pour un moule de 20cm de diamètre (idéalement un moule à manqué)

100g de chocolat noir
120g de beurre ou margarine
2 œufs
80g de sucre
70g de farine
1/2 cuillère à café de levure chimique
50g de poudre d'amande torréfiée
2 cuillères à soupes rases de cacao non sucré (Van Houten)
1 poignée de noix de pécan concassées

Meringue 
3 blancs d’œufs
120g de sucre
100g de chocolat noir

Pour le dessus :
2 cuillères à soupe de noix de pécan concassées (ou mélange noix, amandes , noisettes) et quelques pistaches pour la couleur!



Préparation

Préchauffer le four à 160°C.

Beurrer et fariner un moule à manqué de 20cm de diamètre. Si votre moule est plus grand, augmentez les proportions!
Déposer un disque de papier sulfurisé sur le fond pour assurer le démoulage.

Faire fondre le  chocolat et le beurre au micro-ondes (une minute d'abord puis par tranches de 15 secondes). Ajouter les œufs à ce mélange et fouetter bien.

Verser le sucre, la poudre d'amande torréfiée (au four à 180°C sur du papier sulfurisé ou à la poêle sans matière grasse), la farine et la levure, les quelques noix de pécan concassées et le cacao. Fouetter vivement pour obtenir une préparation homogène et verser dans le moule.



Enfourner 16 minutes à 160°C.

Préparer la meringue : Faire fondre les 100g de chocolat noir restants au bain-marie. Fouetter les blancs en neige au robot ou au batteur électrique et lorsqu'ils sont presque fermes, ajouter le sucre progressivement, tout en continuant à fouetter. Séparer la meringue en deux et ajouter le chocolat fondu dans l'une des moitiés. Verser les deux préparations dans deux poches à douille cannelées.

Sortir le gâteau du four, monter la température à 200°C, puis verser en alternance les meringues. Avec la pointe d'un couteau, les mélanger très légèrement afin de créer un tourbillon.

Parsemer enfin de quelques noix de pécan grossièrement concassées et de pistaches.



Enfourner 7 minutes à 200°C.



Déguster!



La Note des Goûteurs : 18/20

vendredi 22 janvier 2016

Test de Restaurant Parisien : Oliva

J'ai eu récemment l'occasion de tester Oliva, un petit restaurant situé non loin de l’Élysée, qui n'était jusqu' ici ouvert que le midi et faisait d'ailleurs le bonheur des travailleurs du quartier, au déjeuner.
En ce début d'année, la maîtresse des lieux, une italienne originaire de Lombardie, s'est décidée à élargir ses horaires d'ouverture en proposant un service du soir. Étant une grande amatrice de gastronomie italienne, il n'en fallait pas plus pour éveiller ma curiosité!

Prêt pour une escapade italienne? Andiamo! (bon ok j'avoue, c'est le seul mot que je sais dire en italien!)



A Oliva, la carte est courte et change régulièrement. Elle n'est composée que de produits frais, nous informe la charmante patronne, tout sourire.



Nous débutons le diner par un agréable œuf mollet sur une crème de parmesan et copeaux de truffes, et par un assortiment de légumes grillés accompagnés d'une belle quenelle de ricotta. Cette seconde entrée est très fraîche et la ricotta remplace avantageusement la traditionnelle mozzarella qu'on voit un peu partout en ce moment. J'ai particulièrement apprécié l'artichaut grillé qui se déguste tout entier, avec ses feuilles! 

Légumes grillés, ricotta : top!
Oeuf poché sur crème de parmesan, un peu tiède à mon goût.

Nous poursuivons le repas  par des excellentes pâtes fraîches aux moules et aux palourdes : la quantité de fruits de mer est généreuse, les linguine sont parfaitement cuites, et je me régale jusqu'à la dernière linguine! 



En face de moi, Le Gourmand ne regrette pas non plus son choix et savoure paisiblement son risotto au safran et aux courgettes rôties.



Enfin , nous nous laissons tenter par le Semifreddo surmonté d'une épaisse couche de chantilly et de coulis de framboises (attention, c'est très ou trop copieux!) et par l'Amaretto caldo, composé de liqueur d'amande, de mousse aromatisée au café et de sablés parfumés à l'amande amère, les fameux amaretti. Un dessert (très) alcoolisé qui devrait ravir les amateurs d'Amaretto!

Semifreddo

Amaretto caldo

Le service est très rapide, souriant et discret et le cadre cosy tout à fait adapté à une soirée entre amis ou en amoureux. Nous étions seuls ce soir là, l'adresse n'étant pas encore connue des parisiens noctambules, mais cela devrait rapidement évoluer! 
En tous cas, si vous êtes dans le coin et que vous êtes amateurs de bonne gastronomie italienne (en même temps, qui ne l'est pas?!), cette adresse a toutes les chances de vous séduire!


Cuisine : 3,5/5
Service : 3/5 
Lieu / Ambiance : 3,5/5 
Rapport qualité / prix : 3/5 

Avec qui? Repas d'affaires++ / en amoureux / entre amis 


La Note finale de la Goûteuse (moi!) : 13/20

Oliva
16 Rue des Saussaies, 
75008 Paris

mardi 19 janvier 2016

Mes meilleures Recettes en 2015

Vous l'attendiez de pied ferme; le voici, le voilà : le récapitulatif de mes recettes favorites en 2015! Cliquez sur le titre pour accéder à la recette!

lundi 18 janvier 2016

Tarte à la crème de citron cuite de JF Piège

Une recette pas banale pour aujourd'hui : une tarte à la crème de citron cuite, façon crème brulée, qui nous vient de Jean-Francois Piège (oui oui Le Monsieur de Top chef en personne!)
C'est chez Bernard que je l'ai aperçue il y a quelques temps mais je vous donne ici ma version à moi  : moins de sucre, une cuisson de la pâte plus courte et des amandes effilées sur le dessus...  La tarte obtenue est très différente des tartes au citron que l'on connait. La pâte est croustillante, la garniture crémeuse, et le tout est joliment caramélisé... On obtient une tarte douce et à peine acidulée, que je vous conseille fortement de servir avec une boule de sorbet coco. Il ne vous restera plus qu'à fermer les yeux et à vous envoler vers les Tropiques. Pourquoi pas avec Mister Piège en compagnon de vol qui vous massera les pieds pendant tout le trajet?



Ingrédients

Pour un moule à tarte de 24cm de diamètre 

250 g de farine

2g de sel
75g de sucre glace
25g de poudre d'amande
140g de beurre* doux ou demi sel, à température ambiante
1 œuf moyen
 
*Note : n'utilisez pas de margarine pour cette recette. Pour avoir testé les 2, le résultat est incomparable avec du vrai beurre. 




Crème au citron
160g de sucre
3 citrons : zeste fin et jus
120g de beurre fondu ou margarine
3 gros œufs
2 belles poignées d'amandes effilées torréfiées

Pour servir : une boule de glace à la noix de coco ou au yaourt.



Préparation


Préparer la pâte :
Fouetter ensemble le beurre mou (sorti du réfrigérateur 2 heures avant utilisation ou mis au micro-ondes en mode décongélation pendant quelques secondes), le sucre glace et le sel.  
Ajouter alors l’œuf et la poudre d'amande et fouetter encore jusqu'à ce que la préparation soit bien lisse. 
Incorporer 80g de farine et mélanger rapidement puis ajouter la farine restante et pétrir pour obtenir une boule homogène. C'est très rapide, il ne faut surtout pas trop travailler la pâte pour ne pas qu'elle devienne élastique
Aplatir la boule de pâte en un disque, filmer et placer au réfrigérateur pour au moins 2 heures.
Étaler la pâte sur 2/3mm entre 2 feuilles de papier sulfurisé (astuce très pratique!). Foncer un moule à tarte avec la pâte puis replacer au frais pour au moins 15 minutes, ce qui permettra à la pâte de ne pas se rétracter à la cuisson.
Piquer à la fourchette puis enfourner la pâte seule pendant 5 minutes à 180 °C. 

Préparer la crème : 
Mélanger les œufs, le beurre fondu et le sucre. Ajouter le jus et le zeste de 3 citrons.



Repiquer la pâte puis verser la crème au citron et enfourner à nouveau pour 35 à 40 minutes à 180°C
 La crème doit être en ébullition et commencer à dorer en surface, un peu comme une crème brûlée. Personnellement, la crème ne dorant pas assez dans mon four,  je suis passée en mode grill à 210°C pour les 5 dernières minutes. A adapter selon les fours donc!

Décorer avec des amandes effilées torréfiées

 
Laisser refroidir complètement  puis réfrigérer pour au moins 2 heures.



Déguster! 



La Note des Goûteurs : 15/20 

vendredi 15 janvier 2016

Mes bonnes adresses... En Afrique du Sud!

Fraîchement rentrée d'un inoubliable voyage en Afrique du Sud (en fait, pas du tout fraîchement mais j'ai beaucoup de retard dans la publication de mes articles!) où le Gourmand et moi avons vécu des instants hors du temps, je me devais de partager avec vous mes bonnes adresses et coups de cœur culinaires. Car, si vous l'ignoriez, sachez que l'Afrique du Sud regorge de multiples délices, tous plus attrayants les uns que les autres. Je ne m'attendais absolument pas à me régaler de la sorte (en même temps, je m'attendais à manger de l'autruche à tous les repas) et c'est pourquoi je voulais partager avec vous les endroits qui ont fait rêver nos papilles et ont mis nos estomacs au tapis! 

Johannesburg :


1) Le petit déjeuner à l’hôtel Claires of Sandton

De façon générale, les petits déjeuners Sud africains sont à tomber! Ils sont toujours organisés autour de fruits frais, de yaourt, et gourmandises sucrées (mention spéciale pour le pain perdu à la banane caramélisée...) puis dans un deuxième temps de pain frais et de préparations à base d'œufs (brouillés, en omelette, au plat, pochés ou à la coque). A titre d'exemple, voici le merveilleux petit déjeuner dégusté à Claires of Sandton à Johannesburg. Servi avec un grand sourire, voilà de quoi commencer une journée ensoleillée en beauté. 

Oeufs pochés sur muffins anglais, champignons et avocat frais



  




2) The Butcher : le paradis des carnivores 

Grande surprise pour moi, les grillades Sud-Africaines sont apparemment une religion et on trouve un peu partout des restaurants de ce type. Les viandes locales ont la particularité d'être très peu grasses et très tendres. Au Butcher, nous avons partagé une entrecôte et un Tbone steak, accompagnés de purée de pommes de terre et d'une patate douce au four. Une régalade absolue. Le prix est bien en dessous des Steak House français et américains : environ 15 euros pour une viande et son accompagnement.

T Bone Steack et purée maison

Stellenbosch

3) Greengate

L'Ottolenghi à l'africaine! Idéal pour une pause déjeuner toute en fraîcheur, on choisit au comptoir ce qui nous fait envie puis on paye nos achats au poids. On y trouve une multitude de délicieuses salades fraiches et colorées qui m'ont complètement conquise! (Mmmmh la salade aux aubergines, figues, pignons et ricotta...)

 

Mon assiette...
L'assiette du Gourmand

Cape Town : 

4) Baia

Si vous envisagez de passer une soirée sur le port de Cape Town, voilà The Place to Eat. Un peu à l'écart des attrapes touristes du coin, la réservation est indispensable. On y mange des excellentissimes langoustines et autres superbes fruits de mer. Goûtez aussi le King Lip, un poisson local très savoureux (ça ressemble à du cabillaud... En mille fois meilleur!). Les accompagnements sont un peu simples à mon goût (riz blanc, légumes, salade) mais ils restent agréables.


5) Codfather :

Ce soir, direction la plage de Camps Bay! Et après avoir admiré le coucher de soleil, allons dîner dans un restaurant inédit : Codfather.
Pour débuter le repas, nous nous servons sur le tapis roulant des maki et sushi en tous genres, réalisés au fur et à mesure par des chefs Japonais (des vrais de vrais). Ces derniers (les maki, pas les chefs) sont originaux, peu chers et franchement top (et c'est la très exigeante râleuse et ex tokyoïte d'un an qui vous parle). Pour le plat, on se dirige vers le comptoir (pas celui à Sushi, l'autre!) où on choisit en vitrine les poissons et fruits de mer qui nous font envie, puis la façon dont on a envie de les accommoder. On paye ensuite notre butin au poids. Rassurez-vous, ce n'est pas bien cher!
Et enfin on déguste! Quelle fraîcheur! C'est excellent, on s'en met plein la panse, et plein les doigts...

 




Langoustines, Gambas et Saumon grillés


Franschhoek


6) Le Bon Vivant :

Après avoir fait la route des vins, vous aurez bien besoin d'un bon repas dans cette ville connue pour ses trésors  gastronomiques (et pour son nom imprononçable). Le Bon Vivant s'imposera à vous (c'est un ordre!) et vous ne vous en remettrez pas de sitôt. Débutons par un assortiment d'entrées de la mer (crevettes en tempura, tartare de thon,  tartelette tomates / mozzarella revisitée), puis continuons par... De l'antilope. Non, n'ayez pas peur : c'est exquis! La viande est incroyablement tendre, la sauce sucrée  salée, les petits légumes croquants : un plat de grand Chef étoilé. 
Finissons en apothéose avec un sublime assortiment de desserts pour deux. Chaque douceur est meilleure que la précédente, il  y en a pour tous les goûts : tarte au citron, soufflé au caramel, sorbet à la mangue, fondant au chocolat, meringue et chantilly aux fruits rouges, financiers aux noisettes : un festival de saveurs comme vous en aurez rarement vécu! Repus et même pas ruinés, vous vous en sortirez pour 25 euros par tête avec vin et eau gazeuse...

Assortiment d'entrées
Pavé d'antilope



Assortiment de desserts : SUBLIME!!!


Knysna :

7) The Olive Tree 

On termine en beauté par la jolie ville de Knysna et un des meilleurs restaurants de la ville (sûrement le meilleur en fait!). J'y ai mangé un pavé de bœuf tellement tendre et goûteux que j'en ai reparlé avec émotion les 3 jours qui ont suivi! Pas un morceau de gras, que du moelleux et une délicieuse sauce aux cèpes pour arroser la bête... 

Pavé de Bœuf, sauce aux cèpes

Et voilà, en espérant que ce voyage gastronomique vous a plu, je vous note toutes ces adresses et vous dis à bientôt!  


1) Claires of Sandton
42 8th St, Sandton, 2196, 
Johannesburg

2) The Butcher Shop & Grill
West Street (Shop 30 Nelson Mandela Square)
Sandton, Johannesburg


3) Greengate 
De Wet Square, corner of Church and Bird Streets, 
Stellenbosch, 7600 

4) Baïa Seafood restaurant
Shop 6262, Upstairs, 
Victoria Wharf, V&A Waterfront, V & A Waterfront, 
Cape Town, 8002

5) Codfather Seafood & Sushi 
37 The Dr, Camps Bay, 
Cape Town, 8040

6) Le Bon Vivant
22 Dirkie Uys St, 
Franschhoek, 7690

7) The Olive Tree
Wood Mill Lane Centre, 
Main Road, Knysna, 6571

Imprimer la recette

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...