mercredi 28 février 2018

Couronne de Choux Craquelin à la Vanille et aux Framboises

La saison hivernale commence à se faire longue alors pour sortir des pommes, des poires et des agrumes, je m'offre de temps à autres un petit shot ensoleillé en incorporant des framboises (surgelées les framboises, ne vous offusquez pas!!) dans  mes recettes de dessert. C'est ainsi qu'est né ce "Paris-Brest" sans praliné (qui n'est donc plus du tout un paris-Brest, nous sommes d'accord), garni de crème ivoire à la vanille et de belles framboises acidulées. La recette est beaucoup plus simple qu'elle n'y paraît, une fois que l'on a dépassé sa peur du ratage de la pâte à choux. Mais n'ayez crainte : je vous explique tout en détail, un peu plus loin!
C'est un dessert très frais, qui passera tout seul après un repas un peu costaud. Pour tout vous dire, je l'ai servi après une abondante soirée raclette donc je sais très bien de quoi je parle...

Si vous l'essayez, n'hésitez pas à laisser un commentaire ici ou sur ma page Facebook. Et pour avoir un aperçu de toutes mes recettes à venir, rejoignez-moi sur Instagram!



Ingrédients

Le craquelin :
40g de beurre doux
50g de cassonade  
50g de farine 
1 pincée de fleur de sel 
1 pincée de colorant rose en poudre (facultatif)

La pâte à choux :
125g d'eau
2g de sel 
2g de sucre en poudre
60g de beurre (ou margarine)
80 g de farine T45
125g d’œufs entiers  (sans la coquille!)
Sucre glace pour la finition

Ganache montée
2 gousses de vanille (ou une gousse charnue)
150g de chocolat blanc Ivoire* (Valrona ou Barry)
19 cl crème liquide entière froide 
9 cl crème liquide entière chaude 

Framboises fraîches en saison ou framboises surgelées

Note* : évitez le chocolat blanc classique qui sera beaucoup trop sucré pour cette recette



 Préparation

La veille, préparer la ganache montée : 

Faire fondre au bain-marie le chocolatPrélever la pulpe des gousses des vanille avec la pointe d’un couteau. Verser 9 cL de crème liquide dans une casserole ainsi que la pulpe de vanille et les gousses restantes. Porter à ébullition puis éteindre le feu et retirer les gousses.
Verser la crème en trois fois sur le chocolat concassé, en mélangeant vivement avec une maryse de façon à réaliser une émulsion.
Bien mélanger à chaque fois, jusqu’à obtenir un mélange brillant.
Ajouter, d'un seul coup, les 19 cL restants de crème froide et mélanger bien, toujours à la maryse.

Filmer au contact et réfrigérer pour une nuit minimum (je vous conseille de patienter 24h).

Le lendemain, au robot ou au batteur éléctrique, fouetter la préparation en commencant à petite vitesse et en augmentant au fur et à mesure. La ganache montée doit être bien ferme.

Verser dans une poche à douille.

Préparer le craquelin. 
Dans le bol du robot, avec l'accessoire feuille (ou à défaut dans un saladier), mélanger la farine, la cassonade et la fleur de sel, ajouter le beurre pommade et pétrir quelques minutes à vitesse moyenne pour obtenir une pâte homogène.

Étaler la pâte sur environ 3/4 mm d’épaisseur (plus le craquelin sera épais, plus le résultat sera gourmand!) entre 2 feuilles de papier cuisson et découper 8 disques de 4 cm de diamètre. Réserver au congélateur pour une heure minimum, recouvert de papier film.
Vous pouvez donc préparer le craquelin quelque jours à l'avance, mais congelez-le toujours, même pour une utilisation le jour même.

Préparer les choux :
Préchauffer le four à 180°C, chaleur statique. Porter à ébullition l’eau, le sel, le sucre et le beurre.
A la première ébullition, hors du feu, ajouter en une seule fois la farine tamisée. Remettre sur le feu et dessécher à feu doux et à la spatule pendant 2 minutes jusqu’à ce qu’une fine pellicule se forme au fond de la casserole. Mettre le pâton dans le robot muni du fouet plat, faire tourner un peu pour le refroidir avant d’incorporer les œufs légèrement battus petit à petit à vitesse moyenne. Attendre que la pâte soit bien homogène avant chaque ajout. Arrêter de mélanger quand elle a un aspect satiné. Le sillon d’une ligne tracée avec le doigt dans la pâte doit se refermer sur lui. 

Dresser en couronne 8 choux de 4 cm de diamètre sur la plaque recouverte de papier cuisson (j'ai fait un petit croquis sur la feuille avant de pocher). 



Poser les disques de craquelin par dessus. 



Faire cuire 35/40 minutes à 180°C sans ouvrir le four
Sortir du four et laisser totalement refroidir.



Découper la couronne dans l’épaisseur. Disposer un lit de framboises (décongelées et épongées sur du papier absorbant si elles sont surgelées) puis ajouter la ganache montée avec une poche à douille ou simplement avec une cuillère.

Recouvrir avec le chapeau de la couronne et saupoudrer enfin de sucre glace.



Réserver au réfrigérateur jusqu'au moment de servir.

C'est prêt!



La note des goûteurs : 19/20

vendredi 23 février 2018

Salade de Brocolis Croustillant et d'Avocat au Sésame grillé (IG Bas)

Coup de cœur pour cette recette inédite! Pourquoi inédite? Vous avez déja associé l'avocat et le brocolis grillé, vous? En tous cas, pour moi, c'est une grande première et je peux d'ores et déjà vous dire que cette première va se transformer en classique de mon répertoire! Le résultat obtenu est un mélange délicat de textures (craquant, fondant et crémeux!) et de saveurs à la fois douces et typées. Franchement, c'est juste un délice, un point c'est tout.

Pour l'anecdote, Le Gourmand, qui a toujours clamé détester les brocolis, a osé décréter que cette recette serait dorénavant sa salade favorite... (Note pour moi même : ne jamais, au grand jamais écouter les supposés goûts de l'homme).
A méditer...

Source : la recette originale provient du blog de Clothilde que j'affectionne tout particulièrement (une vraie mine d'or)!



Ingrédients

Pour 4 personnes en accompagnement ou 2 personnes en plat principal

2 gros brocolis
2 avocats mûrs à point
1 oignon nouveau (vert +blanc)
Sésame doré
Une pincée de Zaatar ou de cumin

Sauce
4 belles poignées d'herbes fraîches (un mélange de ciboulette et de coriandre pour moi. Le persil convient également très bien)
2 cuillères à soupe bombées de tahini (purée de sésame) en magasin bio ou oriental. Je vous conseille celui-ci qui est top
2 cuillères à soupe de jus de citron frais



Préparation

Préchauffer le four à 200 °C

Couper les brocolis en fleurettes de taille homogène. Les disposer sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Saupoudrer d'une pincée de zaatar si vous en avez. Arroser d'un filet d'huile d'olive, saler, poivrer et mélanger le tout avec les mains.

Enfourner pendant 30 minutes environ à 200 °C (en mode grill ventilé pour moi ou bien chaleur tournante) et retourner à mi-cuisson. Les bouquets doivent être roussis et un peu croustillants. N'hésitez pas à pousser la cuisson, jusqu'à ce que les fleurettes soient vraiment colorées, c'est bien meilleur, vous allez voir!
Laisser tiédir 5 à 10 minutes.

Note : si vous préparez les brocolis quelques heures à l'avance ou la veille, repassez-les au four en mode grill à 220°C pendant quelques minutes, juste le temps de les faire croustiller à nouveau. En effet, ils ramollissent rapidement et le résultat est nettement moins interessant avec des brocolis mollassons.

Préparer la sauce :
Dans un grand bol, ciseler finement les herbes puis ajouter le tahini, le jus de citron et une pincée de sel. Mélanger puis rajouter un filet d'eau fraiche, en petite quantité et progressivement, afin d'obtenir une sauce crémeuse, pas trop épaisse.

Disposer les brocolis dans un saladier, ajouter une partie de la sauce et mélanger délicatement. Ajouter l'avocat, l'oignon nouveau émincé et le reste de la sauce.

Disposer dans les assiettes, poivrer légèrement et saupoudrer de sésame doré.



Servir immédiatement à température ambiante, c'est là qu'elle est la meilleure!

Vous pouvez également la préparer la veille : le brocolis sera un peu moins croustillant et l'avocat aura légèrement coloré mais cela restera quand même très bon! Dans ce cas, conserver au frais et sortir du réfrigérateur 30 min avant de servir





Si vous l'essayez, n'hésitez pas à laisser un commentaire ici ou sur ma page Facebook.  Et pour avoir un aperçu de toutes mes recettes à venir, rejoignez-moi sur Instagram!

La Note des Goûteurs : 18/20

Pâte à tarte Extra Sablée et Tarte aux Pommes

Je réédite cette recette de pâte extra sablée qui ne me quitte plus dépuis sa découverte en 2016. Pour réaliser une divine tarte aux pommes ou aux poires, mais aussi aux myrtilles, mirabelles ou aux prunes d'ici quelques petits mois, c'est la pâte sablée de mes (et je l'espère de vos) rêves, alors n'hésitez plus!


D'aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours été en quête de la pâte à tarte parfaite. Celle qui sera assez fondante, friable et parfumée et qui fera de mes tartes les plus basiques de vrais chefs d'œuvre.
Roulement de tambour... Cette pâte, je l'ai enfin trouvée! Comme vous pourrez le deviner au vu de mes photos, la texture obtenue est fabuleuse et ma tarte aux pommes n'a jamais été aussi plébiscitée et félicitée (et moi, j'adooore quand on me félicite!).
Son seul défaut : étant extra sablée, elle n'est par la force des choses pas parfaite esthétiquement parlant (surtout pour la découpe des parts pas toujours très nette). Mais bon, malgré ce tout petit bémol qui ne scandalisera personne, je peux vous dire qu'il sera très difficile de ne pas y succomber... 

Si vous l'essayez, n'hésitez pas à laisser un commentaire ici ou sur ma page Facebook.  Et pour avoir un aperçu de toutes mes recettes à venir, rejoignez-moi sur Instagram!


Source : recette trouvée chez Marie, qui tient le très inspirant blog Paris dans ma cuisine 

Ingrédients

Pâte sablée (pour un moule à tarte classique de 24 cm ds diamètre) :
200g de farine T55 (c'est la farine premier prix)
100g de beurre demi-sel très mou ou de beurre doux + 1 belle pincée de sel
1 jaune d'œuf 
2 cuillères à soupe d'huile végétale neutre (tournesol pour moi)
2 cuillères à soupe de lait 
2 cuillères à soupe bombées de sucre en poudre

Garniture :
5 pommes Reines des reinettes ou Boskoop ou un mélange de plusieurs variétés
Poudre grossière de noix et/ou d'amandes. C'est meilleur quand il reste des morceaux donc ne cherchez pas à avoir une poudre fine 
Quelques noix de beurre doux 
Vergeoise blonde ou cassonade 
Une pincée de cannelle (facultatif)



Préparation

Préchauffer le four à 180°C.

Torréfier la poudre de fruits secs au four à 160°C pendant quelques minutes sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.

Préparer la pâte : 
Dans un grand saladier, battre rapidement l'huile, le lait et le sucre. Ajouter le beurre très mou (mais pas fondu) et le jaune d'œuf et battre de nouveau pour obtenir une masse homogène. Ajouter ensuite la farine et mélanger rapidement (à la main ou avec la feuille du robot) pour obtenir une boule de pâte, sans trop travailler la pâte.
Filmer la boule de pâte et réfrigérer pour 2 heures minimum. 
Je la prépare la veille en géneral. On peut aussi la congeler pour une utilisation ultérieure.

Étaler la pâte, pas trop finement, entre 2 feuilles de papier sulfurisé. De cette façon, on ne salit même pas le rouleau à pâtisserie, ce qui est toujours bon à prendre!

Foncer un cercle ou un moule à tarte beurré et fariné et dont le fond est recouvert de papier cuisson avec la pâte puis placer au frais pour 15 minutes minimum, ce qui permettra à la pâte de ne pas se rétracter à la cuisson.

Piquer à la fourchette.
Saupoudrer de la poudre de fruits secs, tout le fond doit être recouvert.
Éplucher les pommes et les couper en lamelles. Les placer joliment dans le moule en allant de l’extérieur vers l'intérieur. N'hésitez pas à bien serrer les pommes et à combler les trous avec des lamelles plus petites. 


Disposer quelques noix de beurre sur les pommes puis saupoudrer généreusement de vergeoise ou de cassonade et d'une pincée de cannelle si vous aimez.


Enfourner pour environ 45 minutes à 180°C, les pommes doivent être fondantes.



A la sortie du four, laisser un peu refroidir.

Un délice, servie tiède avec une lichette de crème fraîche ou une boule de glace vanille...






La note des goûteurs : 17/20 

mercredi 21 février 2018

Pancakes de Bananes Healthy aux 3 ingrédients (Sans Farine / Sans Gluten)

 C'est dans un restaurant à Prague que j'ai eu l'occasion de déguster ces pancakes atypiques lors d'un brunch dominical. Je les avais trouvés bien bons et plus digestes que des pancakes classiques et j'ai donc cherché à les reproduire chez moi, après avoir questionné le serveur tchèque sur les ingrédients nécessaires (je vous laisse imaginer notre dialogue des plus folkloriques!).

Je ne vous cache pas que pour apprécier cette recette, il faut être un amateur de bananes, sinon oubliez immédiatement cette idée! De plus, ne vous attendez pas à de la "junk food" car ces pancakes restent finalement peu sucrés (le seul sucre de la recette étant apporté par les bananes) et très légers et bouche.
Dans tous les cas, je vous promets un petit-déjeuner fruité, énergétique et savoureux!

PS : pour des pancakes plus classiques mais néanmoins délicieux , filez voir ma recette favorite juste ici!

Ingrédients

Pour 3 personnes

2 bananes très mûres
2 gros œufs 
50 g de fécule de mais (Maïzena)
20g de sucre roux (facultatif)

Pour servir :
Yaourt grec épais (marque total par exemple) + fruits frais +sirop d'érable
ou yaourt grec épais + bananes caramélisées


Préparation

Écraser les bananes en purée avec la fourchette. Ajouter les œufs, mélanger puis verser la maizéna  (et éventuellement le sucre roux) puis mélanger encore, toujours à la fourchette.


Faire chauffer une poêle avec un peu d'huile végétale (tournesol pour moi). Verser une grosse louche de pâte dans la poêle. J'ai préféré réaliser 3 grands pancakes comme à Prague, plutôt que des petits.


Servir avec un filet de sirop d'érable, du yaourt grec et des fruits frais ou rôtis, par exemple des bananes rapidement revenues à la poêle.


Déguster!

La Note des Goûteurs : 15/20

vendredi 16 février 2018

Risotto de Boulgour aux Noix de Saint-Jacques (IG Bas)

Et bien, quel mois de février! On gèle, après avoir été ensevelis la semaine dernière sous la montagne de neige Parisienne (je n'aurais jamais cru écrire ça un jour!). Du coup, OUT les salades et les smoothies glacés et bienvenue aux raclettes et autres petits plats réconfortants. Dans ce registre, le risotto est évidemment un maître en la matière. Mais pourquoi en faire un plat très (et trop) riche alors qu'on peut aisemment se régaler avec une version plus saine et bien plus légère?
Vous vous en rappelez peut-être : le risotto de boulgour pioché chez Alison fut pour moi une révélation en 2017, servi à l'époque avec du saumon grillé. J'ai donc naturellement voulu récidiver en y ajoutant quelques oignons nouveaux, des baies roses, des zestes de citron et surtout de magnifiques noix de Saint-Jacques toutes dodues qui n'attendaient qu'à être sublimées. Je vous épargne tout suspense : ce fut fameux!
Pas de doute, je suis définivement tombée amoureuse de cette variante IG Bas du risotto et je vous conseille fortement de vous y essayer, que vous soyez soucieux de votre ligne et de votre santé... Ou pas!

Si vous l'essayez, n'hésitez pas à laisser un commentaire ici ou sur ma page Facebook.  Et pour avoir un aperçu de toutes mes recettes à venir, rejoignez-moi sur Instagram!


Ingrédients

Pour 2 personnes

100g de boulgour (à gros grains)
300g d'eau
1 cube de bouillon (de légumes ou de volaille)
3 blancs de poireau
Le vert et un peu de blanc de 2 oignons nouveaux
1 cuillère à soupe bombée de crème épaisse à 15% de MG (ou de crème entière)
Les zestes fins d'un citron jaune
1 verre de vin blanc sec (20 cL environ)
10 à 12 noix de Saint-Jacques
Baies roses
Quelques copeaux de Parmesan (facultatif)


Préparation

Faire revenir les poireaux émincés avec un filet d'huile d'olive sur feu moyen, tout en remuant très souvent. Ils doivent fondre doucement et à peine colorer.

Ajouter le boulgour, remuer bien puis verser le verre de vin blanc sec.


Laisser le liquide s'évaporer.
A ce stade, vous pouvez vous arrêter là si vous souhaitez préparer le risotto à l'avance.

Ajouter l'eau froide puis le cube de bouillon. Couvrir et laisser cuire 5 à 10 minutes à couvert, en remuant une fois pendant la cuisson.
Goûter, le boulgour doit être juste cuit, ferme et fondant.  

Le temps de cuisson dépendra du type de boulgour utilisé puisque la recette originale préconise une vingtaine de minutes alors que pour moi, il a cuit beaucoup plus rapidement!

Enlever le couvercle et mélanger bien. Il ne doit plus rester de liquide.

Hors du feu, verser la crème et mélanger. Rajouter enfin les oignons nouveaux émincés (le vert et une partie du blanc) et les zestes de citron. Saler légèrement et poivrer généreusement.

Couvrir 5 minutes la casserole afin que toutes les saveurs se mélangent. Goûter et rectifier l'assaisonnement.

Pendant ce temps; poêler rapidement les Saint-Jacques sur feu vif pendant 30 secondes de chaque côté. Couper la moitié en morceaux et les incorporer au Risotto.

Dresser les assiettes en disposant les Saint-Jacques entières restantes sur le risotto. Saupoudrer de baies roses (et de quelques copeaux de Pamesan si vous le souhaitez) et déguster immédiatement.






L'avis du Gourmand : 

Le risotto c'est un peu les montagnes russes. Souvent hyper cuit, trop pâteux, pas assez crémeux ... 
Celui-ci est vraiment délicieux! Pour moi, le must du must c'est le risotto aux saint-jacques mais je pense que ça devrait être vraiment bon avec des asperges !


La Note des goûteurs : 18/20

lundi 12 février 2018

Bol de Riz complet au Potimarron rôti et sa sauce toute verte

Si je ne suis pas (du tout) végétarienne, végétalienne, flexitarienne ou que sais-je encore, j'adore me préparer de temps à autres de bons petits plats riches en légumes. Le potimarron faisant partie de mes aliments favoris, il me vient souvent en tête quand l'envie d'un plat végétarien se fait sentir. Il faut dire que ce légume est si goûteux que j'aime lui donner la vedette de temps en temps et ne pas le reléguer au second plan du bête accompagnement.
Pour aujourd'hui, c'est donc une recette au potimarron rôti aux graines de courge et riz complet que je vous présente, recette qui constituera une lunch box du tonnerre de Zeus (ce sont vos collègues qui vont être jaloux!) ou un diner léger, digeste et gourmand, parfait pour les soirs de semaine débordés.
La préparation de ce plat ne vous prendra que quelques minutes, montre en main (sans compter le temps de cuisson du potimarron, mais là c'est le four qui travaillera tout seul, comme un grand!). La seule difficulté sera finalement de trouver la purée de pépins de courges. Rien d'insurmontable cependant : un petit tour au magasin bio du coin et le tour sera joué!

Si vous l'essayez, n'hésitez pas à laisser un commentaire ici ou sur ma page Facebook.  Et pour avoir un aperçu de toutes mes recettes à venir, rejoignez-moi sur Instagram!




Source : une recette trouvée sur le blog de SuperCléa, et à peine revisitée pour une fois!

Ingrédients 

Pour 2 personnes

1 potimarron, bio de préférence
3 petits oignons nouveaux finement émincés (blanc + un peu de vert)
120g de riz complet (j'aime beaucoup celui-là), ou autre riz de votre choix
2 poignées de graines de courge
Une cuillère à café de fleur de sel

Une grosse pincée de cannelle
1 pincée de paprika
1 pincée de piment d'espelette
Sel et poivre

Sauce
2 cuillères à café bombées de purée de pépins de courge (ou purée de noix de cajou sinon)
1 mince filet de sirop d'agave ou de miel neutre liquide
2 cuillère à soupe d'huile d'olive extra vierge
2 cuillères à soupe d'eau
Le jus d'un demi citron
Sel et poivre



Préparation 

Enfourner les graines de courge mélangées avec la fleur de sel pendant 15 /20 minutes dans un four préchauffé à 180 °C.

Préparer le potimarron rôti : 
Préchauffer le four à 200°C
Laver et sécher le potimarron, le couper en 2, oter les graines puis le couper en gros morceaux et disposer sur une plaque garnie de papie sulfurisé.
Arroser d'un filet d'huile d'olive et saupoudrer des épices. Saler et poivrer et mélanger le tout avec les mains pour que les morceaux soient bien imprégnés.
Enfourner environ 40 minutes à 200 °C en retournant 2 fois pendant la cuisson. Si nécessaire, les 10 dernières minutes, régler le four en position grill pour faire croustiller les morceaux de potimarron (étape variable selon les fours).

Faire cuire le riz à l'eau bouillante selon les indications du paquet.


Préparer la sauce :
Délayer dans un petit bol la purée de graines de courges avec le jus du demi citron, l'huile s'olive, l'eau et le sirop d'agave. Saler et poivrer légèrement.

Emincer finement les oignons nouveaux (vert + blanc)

Dans 2 grands bols, verser le riz bien chaud et mélanger avec les oignons émincés. Disposer les morceaux de potimarron par dessus, arroser de sauce et saupoudrer le tout avec les graines de courge grillées.

Régalez-vous!


La Note des Goûteurs : 17/20

lundi 5 février 2018

Coup de Coeur Parisien : L'Hommage

Attention, COUP DE FOUDRE... Là où je ne l'attendais pas! C'est en effet en plein cœur du quartier asiatique dans le 13ème arrondissement de Paris, que j'ai pu découvrir un ovni bistronomique proposant une cuisine française retwistée. Celui-ci se dénomme sobrement l'Hommage. Retenez bien ce nom car, je vous le dis, ce petit là ira loin!

Pour tout vous dire, depuis ma première visite en octobre, j'y suis déjà retournée pas moins de 4 fois. Avec des collègues, des amis ou avec le Gourmand, mais toujours avec la même conclusion : F.A.B.U.L.E.U.X.

Mais revenons-en au commencement, voulez-vous?

Déjà, parlons du cadre : aéré, épuré et agréable, il contraste évidemment avec les bouis-bouis asiatiques environnants. Les tables sont bien espacées, chose de plus en plus rare à Paris, et ça, c'est une attention envers le client que j'apprécie grandement. Quel bonheur de ne plus diner au coude à coude avec son voisin!


En second lieu parlons service : souriant, prévenant, efficace tout en restant discret. C'est un service absolument parfait, comme il devrait toujours l'être (mais Dieu sait que c'est loin d'être chose courante!).

Ensuite parlons menu. Celui-ci est proposé le soir à 35 euros et comprend une entrée, un plat et un dessert, à choisir parmi 4 à 5 propositions alléchantes. A la lecture de la carte, on décèle déjà l'audace gastronomique des chefs (cuisiniers ET pâtissiers!). Le menu midi à 17 euros (22 pour E/P/D) offre quant à lui un rapport qualité / prix franchement imbattable...

Enfin parlons dégustation, parce que c'est là que ça devient intéressant. Le remarquable niveau culinaire se devine dès les premières bouchées englouties. Tout est impeccablement assaisonné, les cuissons sont maitrisées, les associations de saveurs et de textures sont multiples et précises. Ces recettes sont hallucinantes de maitrise et de technicité!

On est conquis. Non, on est bluffés.

Au cours de mes visites, j'ai eu différents coups de cœur mais 3 assiettes m'ont littéralement scotché :
Le quasi de veau rosé, sauce au café, petits champignons, purée de noisettes et quenelle de crème de châtaigne : une sublime alliance de saveurs et probablement l'un des meilleurs plats dégustés dans ma vie!

Quasi de Veau,  sauce au café, purée de noisettes et quenelle de crème de châtaigne

Les Saint-Jacques purée mangue / carotte, émulsion passion et carottes confites, à la cuisson impeccable et dont les différents éléments pris simultanément procuraient un vrai feu d'artifice en bouche,

Saint-Jacques , carottes confites, crème mangue / carottes

-La Déclinaison autour de la Noisette et du Chocolat, une merveille de gourmandise tout en rondeur et délicatesse.


Déclinaison Chocolat / Noisettes

Je vous avoue que ma plus grande crainte après tous ces éloges est que je ne sois plus la seule à connaitre cette pépite et que l'adresse devienne si prisée qu'il me soit impossible d'y trouver une table...

Tant pis pour moi (ma bonté me perdra toujours) : Foncez à l'Hommage. Vous ne le regretterez pas, foi de Claire au Matcha!

Sur ce, je vous laisse avec quelques autres photos des plats et desserts dégustés,

Foie Gras poêlé, pommes et chutney du Jurançon

Saint-Jacques façon jardin d'hiver




Ganache chocolat, streusel aux fruits secs

Croustillant Chocolat au lait / Passion

Déclinaison Chocolat / Noisettes

Service : 5/5 
Cuisine : 5/5
Lieu / Ambiance : 4/5 
Rapport Qualité / Prix : 5/5 

Avec qui? Entre amis /en amoureux /en famille / repas d'affaire

La Note finale de la Goûteuse (moi!) : 19/20


L'Hommage
36 avenue de Chosiy
75013 Paris

Imprimer la recette

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...